Saom AD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr

Aller en bas 
AuteurMessage
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    Ven 21 Sep - 20:36

The beautiful people


Aucun faux pas, bien que des maladresses persistaient. Sage comme une image, on pourrait croire. Pourtant, en moi résidait un tourbillon de colère et d'antipathie face à mes geôliers. Je ne pouvais les voir autrement... J'évitais Ezelve, ne lui parlais qu'en dernier recourt et de phrases succinctes, évitant de croiser son regard. Je lui en voulais pour ce qu'il avait fait. Non pas du châtiment ; car à y repenser, mieux valait que cela vienne de sa main que d'un des gardes ou d'autres vampires dont j'ignorais tout. Mais de ce pouvoir qu'il avait, de cette emprise qu'il pouvait, en un cillement, avoir sur moi. Je détestais les succubes et incubes. À plus forte raison celui-ci...

Pourtant, il avait l'air de veiller sur moi comme un frère sur sa sœur. Je n'y voyais qu'un ordre susurré par Jesper. Une obligation qu'Ez voulait rendre plus distrayante sans doute.

Terrée dans ma chambre, il était une heure à laquelle notre maître aspirait au repos. Il ne fallait pas beaucoup de sommeil aux vampires, trois quatre heures, de ce qu'on m'en avait dit. Pensant que je ne serais pas demandée, je m'étais étendue sur le lit à fermer les yeux. Cela faisait pratiquement une semaine que je ne sortais qu'à peine de cette pièce. La seule où je parvenais à avoir un peu d'intimité. Un bien assez rare. Et qui le resterait. La porte s'ouvrit et me redressa en un sursaut. La silhouette de l'incube se dessina. Sans le faire exprès, je lui lançai un regard suspect. Mais il n'y prêta guère d'attention, m'annonçant simplement que l'on sortait.

Cillant d'intrigue, je cherchais quelle raison pouvait valoir cette faveur. Moi ? Dehors ? Après tout, j'étais revenue après ma désastreuse tentative de fuite. Pourquoi tenterai-je à nouveau de m'échapper si la dernière fois je n'avais pas persisté dans cette entreprise ?Mettant de côté mes questions, je me levai et me vêtis. Trois minutes suffirent pour me préparer et rejoindre Ezelve dans le hall. Me contentant de secouer la tête négativement lorsqu'il me demanda s'il me manquait quelque chose.

Quelques consignes que je n'écoutai que d'une oreille. J'allais pouvoir retrouver un tant soit peu la sensation du soleil caressant mon visage et chauffant ma peau. Une telle chose ne devrait pas être si précieuse pour un être humain... nous avions besoin de cet astre diurne. Nous... une légère prétention à me croire encore humaine.

Sans broncher à sa remarque qui se tintait pourtant de sarcasme, je marchais sur les talons d'Ezelve en maintenant une certaine distance. Toujours un pas en arrière, le regard fuyant. Je ne voulais pas risquer qu'il vienne à user une nouvelle fois de son pouvoir sur moi. Ce qui était idiot, je savais pertinemment qu'à un mètre ou un centimètre, ça ne changerait rien si l'envie lui en prenait. Toutefois, il n'avais pas l'air joueur en ce jour. Une chance pour moi, pensai-je.

Quelques mètres et voilà que nous quittions le domaine de Jesper. Rejoignant les routes pavées, je laissais mon regard s'attarder sur les bâtisses, les défauts des pierres, et ce ciel que quelques nuages venaient couvrir. Cette île aurait presque été un paradis dans ces monstres, ne puis-je m'empêcher de penser. Silencieuse, je suivais Ezelve jusqu'à ce qu'une ombre vienne se dérober à ma vue dans une rue perpendiculaire. Nous marchâmes encore quelques brèves minutes où la population se faisait plus dense. Un petit village au bourg vivant au rythme des créatures diurnes.

Une nouvelle fois, l'ombre traversa mon champ de vision. Si mon intention n'était pas de perdre de vue Ezelve comme ça m'avait été ordonné, je ne pus m'empêcher de bifurquer par curiosité vers cette ombre. La rue se faisait plus étroite, plus sombre. Un côté glauque auquel je ne prêtai pas attention. Je sentis un courant d'air me traverser le dos. D'un geste vif, je fis volte-face. Que ne fut pas ma surprise lorsque je vis un vampire se tenir droit comme un piquet face à moi. Mes yeux écarquillés, bouche-bée, les siens se nimbant de sang et ses crocs se dessinant. Je voulus crier mais restai figée. Son visage me disait quelque chose... ça me rappelait la plage et la mort de mon amie. C'était lui... lui qui s'était repu de son sang jusqu'à ce qu'elle en soit vidée. En proie à la stupeur, je maudissais cette pétrification qui me paralysait. « Tu n'as pas ta place ici, dhampire, j'vais t'envoyer où tu mérites d'aller, aberration ! » Articula-t-il entre ses crocs. Par force de volonté, je parvins à sortir de ma torpeur pour essayer de fuir, une nouvelle fois. Mais il m'agrippa en prenant soin d'entraver mes lèvres de sa main et d'entourer mes bras du sien. Bien que partageant des capacités communes avec les vampires, ce dernier était bien plus forts et vif que moi, je n'avais aucune chance... Tentant de me défaire de son emprise, je criais malgré sa main qui rendait mes hurlements sourds. Une peur terrible se lisait en moi alors que je le sentais approcher ses crocs de ma gorge.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come



Dernière édition par Vanka le Mar 25 Sep - 13:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    Ven 21 Sep - 22:20

The beautiful people


Me débattre paraissait inutile... ses crocs faisaient l'effet d’aiguilles que l'on m'enfonçait dans la peau, des lames de rasoir venant me percer l'épiderme. La douleur était intense et comparable à nulle autre. L'intensité du mal fit s'écouler des larmes sur mon visage tiraillé par la souffrance.

Difficile de percevoir qui arrivait, je ne calculais que les griffes du vampire avide de sang. Un choc l'éprit et bientôt le voici contraint à me lâcher. Je reprends une inspiration haletante, comme si j'allais devoir retenir mon souffle. En me tournant, je vis Ezelve le balancer plus loin. Jamais je n'avais imaginer être heureuse de le voir apparaître... L'incube l'avait agressé sans discussion, ou tout du moins un échange qui n'arriva que trop tard. On allait avoir des ennuis, assurément... si je ne pouvais pas lui reproché d'avoir agi pour s'assurer que le vampire me lâcherait, je n'allais pas le remercier de nous mettre cette agression sur le dos.

Ses menaces firent l'effet d'un tonnerre. Le vampire ne s'en trouva pas décomposé pour autant. Portant une main à ma clavicule pour faire pression sur la morsure, je restais en retrait, témoin avec effroi de ce qui se déroulait. « Non ça ne va pas ! » Lui lançai-je sur un ton désabusé et apeuré. Comment est-ce que ça pouvait aller ? Dans quel monde vivait-il ?! Je venais de me faire mordre ! Le vampire n'avait pas eu le temps de vraiment boire mon sang, mais la douleur était présente. Comment des humains pouvaient accepter de se faire mordre ? C'était impensable...

À peine avais-je répondu que le vampire venait se jeter sur Ezelve. Je voulus le prévenir mais il valsait déjà dans les airs. L'agresseur revint sur moi à m'agripper pour m'entraîner au loin. Si j'opposais assez de résistance pour gagner quelques secondes, je pestais sur Ez de les gâcher à menacer le vampire. « Jesper me l'a volée, tu devrais rester en dehors de ça, incube, où tu le regretteras ! » Des menaces sans doute en l'air qui pourtant suffisaient à m'intimider. Je n'étais pas à l'aise avec les vampires... ces montres m'effrayaient bien trop. C'était trop neuf pour moi. Trop récent pour savoir ce que je pouvais faire ou non, qui je pouvais défier ou non. Mais sans plus de réflexion, mon poing libre se leva et vint percuter avec violence le visage du vampire. Ce dernier lâcha son emprise et recula d'un pas. Tremblante d'adrénaline, je ne sentis pas immédiatement la douleur sur mes phalanges. Je reculai vers Ezelve sans perdre de vue le vampire. Il avait un sourire sadique aux lèvres.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    Sam 22 Sep - 14:57

The beautiful people


Siffla la trajectoire d'une lame non loin de moi. Je la perçus au ralenti, fendant l'air vers sa cible : le vampire. Mes mains se portent à ma bouche pour étouffer un cri d'horreur. Ça avait beau être un vampire, la scène n'était pas moins choquante pour autant.

Figée par cet acte, je vis Ezelve me dépasser pour rejoindre le vampire. Mon cœur frappait ma poitrine paralysée. L'incube m'expliqua que n'importe lequel de ces monstres était supérieur à moi. Et à lui. Nous devions maquiller le crime. Mon visage se décomposa, perplexe. Les vampires pouvaient donc s'en prendre impunément à toute créature leur étant inférieure quand bien même ils n'étaient pas leur maître ? À quoi servait les putains de beaux discours de Jesper si derrière nous n'avions aucune protection ? Ne devait-il pas veiller sur nous ? Pourquoi nous laisser ainsi à la merci des autres ? Ce vampire me voulait morte... ce qui voulait dire qu'à n'importe quel instant il aurait pu s'en prendre à moi et me tuer. Sortir n'était pas une bonne idée, vraiment pas... Je regrettais presque l'obscurité de la maison de Jesper...

La terreur m'étreignait l'âme, me compressait de l'intérieur. Comment était-ce possible de se retrouver dans une telle situation ? Je sentais la panique gagner du terrain et vouloir s’emparer de moi. Mon esprit commençait à se flouer. Ezelve évoquait l'évidence : ma vie ne valait rien ici et j'allais forcément y passer... mais alors que j'avais l'impression de me noyer dans ce trouble me rendant instable, ses mots me raccrochèrent à la réalité. J'avais beau ne rien valoir pour Heartkiller, ce n'était pas le cas pour l'incube. Mon regard se porta sur lui, incrédule. Je ne comprenais pas pour quelle raison je pouvais lui importer, mais sur l'instant, cette simple idée me réconforta.

Un tressaillement lorsque la lame d'argent vint trancher la gorge du vampire, mais je ne lâchai pas Ezelve des yeux. Il me permettait de tenir, de ne pas flancher. J'avais beau percevoir ce qu'il faisait, je me concentrais pour ne pas fléchir et rendre le peu de nourriture que j'avais pu ingurgiter ces derniers jours. La vue était abominable, mais je m'armais de courage pour ne pas tourner de l'œil.

Toujours campée sur ma position, c'est la main d'Ezelve qui me fit bouger. Une voix l'avait interpellée. De quoi ajouter à l'angoisse, mais il avait l'air de la connaître. D'un pas décidé, je le suivais sans le lâcher d'une semelle cette fois-ci, acquiesçant ses ordres en opinant du chef avec détermination. Nous descendîmes des escaliers dérobés jusqu'à un sous-sol austère où Ezelve retira sa chemise. Je détournai le regard sans pourtant m'éloigner d'un centimètre. « Et maintenant ? Il se passe quoi ? » Demandai-je encore toute fébrile, posant ma main droite sur mon bras gauche à le serrer pour tenter de me rassurer en silence afin de ne pas me perdre dans une crise d'angoisse. Cette Cléotaine était-elle humaine ? Allait-elle nous aider ou nous dénoncer ? Je ne lui faisais pas confiance mais suivrai Ezelve où qu'il nous mène. N'étant pas en pleine possession de mes moyens, essayant de rassembler mes esprits à mesure que le temps nous éloignait du meurtre, je me raccrochais à la seule créature que je connaissais et à qui je pensais savoir à quoi m'en tenir.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    Sam 22 Sep - 16:43

The beautiful people


Le silence planait autour de nous. L'humaine partit et revint avec de l'eau, une éponge qu'elle me tendit. J'inclinais la tête, incrédule. Pensait-elle vraiment que j'allais le laver ? Non pas que cela constituerait le moindre outrage, je trouvais juste ça très déplacé. Ça ne l'avait pas gêné, lui, de parcourir ma peau, mais j'étais loin d'être aussi impudique que lui... Ezelve le fit comprendre à Cléotaine qui lui donna alors l'éponge.

Un soupir. Ça ne me disait pas ce qu'il préparait pour nous sortir de là... La sauveuse s'évaporant, nous devînmes seuls dans cette antre lugubre à souhait. Mon regard restait détourné d'Ezleve. Ne voulant risquer la moindre ambiguïté si mes yeux venaient à l'approcher.

L'incube vient à annoncer la suite, évoquant les besoins de Jesper. Comment pouvait-il penser aux souhaits de ce vampire après ce qui venait de se passer ? Faire comme si de rien n'était, c'était ça le plan ? Et le corps ? Et Cléotaine ? Je ravalai mes mots et conservai un silence lourd de sens. Je n'allais pas pouvoir faire comme si de rien n'était. On avait tué quelqu'un. Un vampire. On risquait notre peau à présent... Et pourquoi avait-il pris ce risque ? Le fait que je compte pour lui pouvait dire plein de choses. Ce pouvait être parce qu'au fond il m'appréciait - ce dont je doutais - ou parce que je lui servais à quelque chose.

Observant les lieux, effleurant quelques objets ci et là, j'écoutais la suite de son plan. Une autre porte s'offrira à nous et nous pourrons passer inaperçus. Ezelve m'en dit alors plus sur Cléotaine. Je n'allais pas m'étonner qu'un lieu comme le Neon Demon existe dans un endroit pareil. Mais je déplorais que des humains y soient usés de manières que je préférais ignorer. Revenant à nos moutons, je dus me tourner vers Ezelve pour inspecter s'il lui restait du sang. Avec retenue, je m'approchai de lui pour l'observer à la lueur du poêle qui éclairait faiblement la cave. Attrapant l'éponge, je la tendis jusqu'à atteindre ce qu'il restait de carmin sur sa joue. Le sang avait séché mais je parvins à l'effacer, descendant l'éponge à la naissance de son cou pour rattraper une tâche oubliée.

Songeuse, lèvres pincées, mon regard resta planté sur sa clavicule un moment avant que je ne lève mes yeux vers les siens. « Tu... il allait me tuer », commençai-je à réaliser sans penser à enlever ma main qui, doucement, glissait sur son torse. Si Ezelve n'était pas intervenu, je serais déjà morte. Mais en usant de si, alors je ne serais même pas ici... J'avais beau lui en vouloir de m'avoir capturée et amenée à Heartkiller, à cet instant je me sentais reconnaissante envers son geste en dépit de toute l'animosité qu'il m'inspirait.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    Sam 22 Sep - 17:47

The beautiful people


Sa main vint apprivoiser ma joue avec une tendresse que je lui ignorais. Mes pensées voguaient comme emportées par les flots incessants d'une mer agitée. Son contact m'aidait à rejoindre la rive. Plus encore... Ça n'avait rien de rassurant. Il força délicatement mes yeux à croiser les siens. Je paraissais perdue, en pleine dérive. Me refusant de croire que ceci serait mon quotidien. Pour la première fois depuis mon arrivée, je doutais de ma capacité à affronter cette nouvelle vie. Jesper pouvait bien se révéler être un mal moindre comparé à tout ce qui pouvait m'attendre une fois dehors...

Mais bientôt, ça venait à ne plus avoir d'importance. Un frémissement au bas de mon ventre m'éprit. Je ne m'y étais pas attendue... ayant baissé ma garde. Je voulais m'opposer à cette vague de désir, chaleureuse et suave, qui venait me parcourir l'échine, mais il était trop tard. Si le refus avait pu se lire une simple seconde dans mon regard, je fus irrémédiablement habitée par un désir soudain pour cet être de luxure.

Ce n'était ni le moment ni l'endroit, pour lui comme pour moi. Quelle raison l'amenait à user ainsi de son pouvoir ? L'adrénaline qui se déchargeait et qu'il avait besoin d'extérioriser ? Il ne s'agissait pas que de lui... Mais son pouvoir me gardait de ces remises en question. Une trappe vers la facilité. Vers l'illusion conservée que mon âme n'était pas encore pervertie par ce monde qui se dévoilait sous mes pieds.

Sans crier gare, Ezelve vint arracher à mes lèvres la passion qu'il y fit naître. J'aurais pu lutter, au moins tenter de me défaire de cette emprise psychique. Or, je n'en fis rien... goûtant à ses lèvre avec ténacité. Suivant ses gestes à glisser mes mains sur ses épaules, caressant sa peau que le désir venait réchauffer. La fermeté de son étreinte aimantait nos corps, emmenant mes jambes à l'encercler. Sa fougue vint me plaquer le dos contre le mur irrégulier alors que d'une main je vins agripper la naissance de sa chevelure, l'autre main laissant l'emprunte de mes ongles se dessiner sur son épaule.

Jamais son pouvoir n'avait eu un tel ascendant sur moi. Ou plutôt, je n'avais pas souvenir qu'il l'ait laissé nous mener à un tel extrême. Et sur l'instant, je n'en rougissais pas de honte mais de volupté. De ce plaisir qu'il me procurait. Soupirs étouffés que l'exaltation m'inspirait. Étreinte intense appelant la moiteur de ma peau au contact impudique d'Ezelve, abandon suranné contre lequel je ne peux m'opposer. On devinait sous le tulle de ma chemise et le tissu fin de mon sous-vêtement la pointe de mes seins qui cherchaient à se blottir contre la créature lubrique. « Déshabille-moi... possède-moi... » gémis-je avec sensualité en offrant ainsi mon corps lascif. Ezelve me faisait complètement perdre pied et son pouvoir occultait ma volonté personnellement. Jamais je n'aurais prononcé de tels mots, aspiré à de tels ébats en cette situation. Et même avec un incube tout simplement... Sa nature avait cela en revers que jamais sincérité ne pourrait être accordé à ce que l'on ressentirait pour lui. Ce qui n'empêchait pas le réel de ce plaisir qu'il m'insufflait.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    Sam 22 Sep - 21:14

The beautiful people


Entrelacs charnel de nos corps enfiévrés guidés par la seule limite de nos désirs infinis. Intense étreinte passionnée où l'on s'abandonna l'un à l'autre. Gémissements arrachés aux pieds d'Aphrodite. Le délicieux parfum de cet être de chair et de sang. L'élévation au paroxysme de l'extase dans un ultime assaut interdit...

Légère pesanteur affaiblie aux battements de deux cœurs éprouvés par leur ébat. Effervescence laissée aux soins d'une réalité difficile à regagner... Ardeur se dérobant à l'incertitude de l'instant. Mes esprits se réunissant à mesure qu'Ezelve s'éloignait de moi. Fronçant les sourcils, me remettant de ces émotions qui étreignaient mon souffle, j'essayais de comprendre comment on avait pu en arriver là. Réajustant ma tenue, je le vis se parer de nouvelles affaires sans doute apportées par sa bienfaitrice.

Encore en peine à croire ce que nous avions fait, je traversai la cave et saisis ce qui me passait sous la main ; une pomme de terre dépassant des sacs empilés à ma gauche. Et dans un assaut plus risible qu'intimidant, je la lui jetai en plein visage d'un élan fulgurant après qu'il ait tout simplement annoncé que nous devions bouger. « Sale enfoiré !!! Comment ai-je pu faire confiance une seule seconde à une créature telle que toi ! Tu n'avais pas le droit de me faire ça ! T'avais pas l'droit ! » Ma fureur n'avait d'égal que la honte ressentie à l'idée d'être ainsi sensible à son pouvoir. Les vampires y étaient imperméables mais la nature ne m'avait visiblement pas accordé ce bon côté. Je ne pouvais pas dire que l'acte m'avait déplu en soi, mais la manière et l'abus que ça représentait me dégoûtait au plus haut point !

Depuis le début je me méfiais de lui... Qu'il m'ait sauvée changeait la donne : j'aurais pu commencer à lui faire confiance. Mais ce qu'Ezelve venait de faire condamnait cette possibilité pour le moment et me poussait à le détester encore plus qu'au sortir de la maison.

Cet être me faisait perdre la raison. D'osciller entre soutient et perversion, jeu et punition, je ne parvenais pas à savoir sur quel pied danser. De quoi me faire devenir folle...
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    Lun 24 Sep - 12:11

The beautiful people


La violence était un bien maigre recourt. Si la pomme de terre n'était pas un exemple de diplomatie, que moi-même je n'étais pas emprunte de cette sagesse à ce moment précis, neurones perclus par ce que nous venions de faire, il n'allait pas falloir compter sur Ezelve pour améliorer les choses.

Il saisit mon bras, le bloqua dans mon dos, forçant ma poitrine à se bomber contre lui. Mon regard le foudroyait, le fustigeait à l'en transpercer l'âme. Je le maudissais, me maudissais... La colère m'envahissait et je lui tenais tête malgré ma tête de moins. À cet instant, l'incube m'énervait plus qu'il ne me faisait peur. Je le détestais d'être ce qu'il était : un être capable d'assouvir votre volonté artificiellement. Sans que vous n'ayez la moindre chance d'y réchapper. Et ce qu'il me forçait à ressentir... J'ignorais s'il s'agissait de son pouvoir ou de moi... Ce qui ne faisait qu'ajouter à cette déroute et cette inimitié que je lui vouais. Je savais, en mon for intérieur, ne rien ressentir pour ce mâle. Et pourtant, avec les manipulations de Jesper, je devenais de moins en moins sûre de moi. Plus facilement troublée et à la dérive. Ez, par ses qualités autant que ses défauts, constituait mon repère, la donnée fixe à laquelle me raccrocher lorsque j'avais cette impression d'être submergée. Mais il avait franchi une limite qui cassait cette alchimie.

Ma deuxième main bloquée, son regard aussi insistant que le mien, l'incube vint à me reprocher l'acte. M'accusant de l'avoir aguiché et d'avoir quémandé ses faveurs. Ce retournement me semblait inattendu. Il n'avait aucune crédibilité, c'était absurde ! Quand bien même j'aurais pu être éprise d'un véritable désir pour lui, je n'étais pas de ceux qui prenaient le sexe pour un jeu. Je n'aurais pas brisé ce que avait eu tant de mal à naître entre nous pour... ça !

Ses mots, à l'effet d'un poison douceâtre, me giflait le visage par son souffle à demi-troublé. La pression forçait nos corps à se confronter un peu plus, aiguisant ma fougue à vouloir le blesser. Mais c'est lui qui me poignarda le cœur en premier. Sous gouverne qu'il m'avait sauvé la vie, je ne devais pas avoir mon mot à dire ? Je devrais être privée de mon libre arbitre ?!

D'abord choquée, je ne répondais que par ces yeux emplis de colère et d'une profonde déception dont la douleur paraissait indélébile. Comme si... je perdais un ami. Le seul ami que j'avais pu avoir sur cette île. Mes yeux se remplissaient de larmes interdites sous les nerfs qui menaçaient d'exploser et le coup fatal allait m'être porté. Je comprenais qu'il aspirait à autre chose, mais il n'avait pas à faire preuve d'autant de cruauté pour me le dire... Il me libéra et partit ramasser sa chemise. Se fermant complètement. « Comment oses-tu ?! Ce n'était pas moi ! Tu as volé ma volonté, corrompu ma conscience, je n'voulais rien de toute ça ! Jesper ne m'a jamais rien fait de tel et a certainement bien d'autres choses en tête que ton crâne d'incube incapable de tenir sa queue ! Tu n'peux pas t'en empêcher, c'est ta nature, pas vrai ?! Un être de vice qui n'a d'autre choix pour satisfaire ses besoins en imposant aux autres sa volonté ! C'est si simple pour toi... tu aurais pu trouver quelqu'un d'autre ! Tout le monde sauf moi, Ez ! Tu m'as déjà tant pris à me capturer dans cette satanée forêt que veiller sur moi était la moindre des choses Ezelve, la moindre des choses ! Tu n'trouves pas ?! Et tout ce que tout ce que tu fais, c'est te servir de moi, comme le fait Jesper. Tu vaux pas mieux qu'lui en fait, j'ai été si conne de penser qu'il aurait pu en être autrement, que tu étais différent ! » Ma voix portait, étreinte par une passion dévorante animée par de mauvais sentiments. Je n'avais pas le cœur à lui avouer que je tenais à lui, que peut-être, au fil du temps, il aurait pu gagner mon affection sans la voler ainsi. Mais tout était fichu. Ezelve resterait à jamais le chien de Jesper, celui qui, en fait, ne veille sur moi uniquement parce qu'on le lui a ordonné.

Enragée, pleine de colère, mon esprit était trop embrumée pour tenter d'entrevoir chez Ezelve quoi que ce soit d'autre que les mots qu'ils balançaient. L'incube savait ou appuyer. Il savait l'emprise que Jesper gagnait sur moi semaine après semaine, mois après mois. Peut-être avait-il véritablement des soupçons sur le fait que Jesper ait pu abuser de moi, mais ça ne justifiait en rien ses agissements... Je n'étais pas son putain de jouet ! Ni à Jesper, ni à Ezelve ! Je voulais exploser ma rage et hurler à m'en déchirer les cordes vocales. Trouver un moyen d'extérioriser toute cette rage. Mais j'avais cette frustration d'être comme dans une camisole de force. Portant mes mains à ma bouche, je m'empêchais de crier, laissant les larmes perler quelques instants le temps de reprendre mon souffle, de parvenir à me calmer. Rien ne parvenait à me calmer... tout n'était qu'un tas de fumier autour de moi. Même Ez' partait rejoindre ce tas d’immondices... Lui en voulais-je plus pour ça, ce sentiment d'abandon après avoir envisagé l'attachement ? Ou le fait qu'il ait contraint ma volonté pour obtenir de banales faveurs charnelles ?
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    Lun 24 Sep - 13:44

The beautiful people


Le frein de ses pas me heurta, manquant de me faire vaciller à reculons. Mais je lui tins tête et reçus ses mots en plein visage. Des mots que je n'étais pas apte à contextualiser. Je ne voyais pas ce que Jesper avait à faire dans l'histoire, aveuglée à ne pas voir ce que cette nature qui était mienne évoquait chez Ezelve. Il me le reprochait pourtant. À ces mots, ces dérèglements n'étaient qu'un résultat scientifique, je ne pouvais y entrevoir l'idée de sentiments venant causer ce trouble. Et la dureté de ses mots avait son effet : celui de m'empêcher d'évoquer cette idée.

J'aurais pu surenchérir, redoubler de cruauté et laisser exploser ma colère. Mais la déception ne devenait que trop forte. Un nouvel ennemi. Peut-être était-ce pour le mieux. Il avait risqué d'être châtié pour mon erreur. Il s'était accordé à omettre deux coups de fouets qui n'étaient pas passés inaperçus aux yeux de Jesper. Il prenait des risques. Et c'est peut-être ce qui avait changé depuis mon arrivée, ce qu'il me reprochait. Était-ce ma nature qui déréglait réellement son pouvoir ? Modifiait ses agissements ? L'incube m'avait laisser compter pour lui. C'était lourd de sens, bien trop lourd pour que je puisse l'encaisser.

Et alors la seule créature capable de me faire tenir bon dans les rouages machiavéliques de Jesper allait passer son tour. Le vampire avait raison : je n'étais qu'une erreur, une créature qui n'avait pas à exister. Soudainement, je me sentis presque reconnaissante envers lui de supporter ma présence, d'accepter d'entretenir une créature telle que moi. Même si, objectivement, ma nature n'avait rien à voir avec cette hécatombe de malchance qui s'abattait sur ma route.

Les sous-entendus de l'incube envers Jesper et moi ne m'atteignaient guère. J'étais sûre de ce que je ressentais d'aversion pour notre maître. Enfin jusqu'à l'heure... Car ce tortionnaire passait de monstre à bienfaiteur face au tonnerre d'Ezelve. Que pouvait espérer une créature telle que moi à part la pitié d'un vampire ? Car c'était peut-être ce qui raccrochait réellement Jesper à moi : de la pitié. Plongeant inexorablement dans une pente que je luttais à ne pas emprunter depuis des mois, je suivis les ordres d'Ezelve sans dire un mot, le regard soudainement si vide alors que, quelques minutes auparavant, en ressortait l'expression d'une extase bien réelle. Les circonstances avaient beau être surnaturelles, les sensations avaient été concrètes... Un terrible jour que je ne saurais oublier.

Quelque chose s'était brisé en moi et les éclats en laissaient des séquelles qu'aucun coup de fouet ne pourrait égaler. Pourquoi cela me faisait si mal de perdre Ezelve ? Ma tête tournait, j'avais l'impression de devenir folle... ma dualité forçait peut-être vers ce résultat inéluctable... Aucun mot, un visage livide. Complicité assassinée dans son berceau. Enrobée du linceul de notre silence jusqu'à la fin de notre route. Jusqu'au retour à la demeure de Jesper. Je filai sans croiser ce dernier, trouvant une pièce où m'enfermer et prendre le temps d'encaisser.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr    

Revenir en haut Aller en bas
 
a2. The beautiful people ᚬ Ezelve & Klehr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votes Roulette Russe #13
» BIGBANG
» Sunhae le petit Kiwi ♥
» Quand Neufbox Evolution nous crie son malaise dès la musique de sa pub
» PEOPLE'S GLORY ◮ la célébrité au bout des doigts (avril 2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: RP :: Klehr 75705b-
Sauter vers: