Partagez | .
 

 Kiona Kabara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Groggysoul & Tumblr
DC : -

« L’homme est le seul animal qui en fait souffrir d’autres sans autre but que celui-là. »
Arthur Schopenhauer

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Kiona Kabara   Ven 5 Aoû - 1:53



Love me, even if it kills us both

Identité : Kiona Kabara - Âge : 39 ans - Origine : clan Visawaqa, Tanoa
Mystique - créative - manipulatrice - protectrice
Rancunière - désordonnée - intransigeante - passionnée

Très proche des principes fondateurs des visawaqas ∻ N'a d'estime que pour son clan ∻ Raciste envers les étrangers et autres tribus ∻ Prône les divinités Darkens ∻ Inhale et fume trop d'herbes divines ∻ Dit que les dieux lui parle à travers des visions ∻ Considère chaque membre de la tribu comme un frère et fera tout pour les défendre ∻ Déteste la médecine moderne car elle n'a rien de divin mais force est de constater son efficacité... ∻ Pense entendre la voix des dieux ∻ Porte des peintures de guerre sur le visage et des tatouages sur le corps en honneur aux dieux


Une lune de sang, des hurlements couverts par des chants, les visawaqas dansant autour d'un feu ardent. C'est au milieu de litanies et de prières à Paane que naquit la ravageuse Kiona. Première fille de la fratrie du chef de clan, elle fut choisie par le chamane afin de lui succéder. Car c'est ainsi chez les visawaqas ; les femmes ayant le sang du vanivalu dans leurs veines sont les plus liées aux déités du culte de Darkon. Pas de femme dans la précédente génération, cela brisa le cycle. Toutefois, l'ancienne chamane avait prédis que dans un temps de renouveau et de guerre, une fille viendrait au monde alors que Difee embrasserait Hava, et qu'elle apporterait la puissance des dieux aux visawaqas. Une puissance spirituel terrassant les armes et les affres que peut réserver la vie.

Dés son plus jeune âge, Kiona fut mise à l'écart de la tribu. Éduquée par le chamane auquel elle succéderait, c'est recluse dans une vie de rituels et de prières aux dieux que son âme se forgea. Jeune fille, elle portait un intérêt plus fort pour la nature que pour les déité qui la constituaient. Si bien qu'elle donna du fil à retordre. Vagabonde tant dans l'esprit que dans les actes, elle se révélait aussi indomptable que le vent. Et il ne faisait pas bon de la contrarier. Dés lors qu'elle fut assez grande pour s'opposer à son mentor, Kiona devint un véritable sanglier près à foncer sur tout ce qui pouvait faire obstacle à ses désirs. Mais son maître su la cerner et la cadrer. Bien que ses rapports avec sa famille étaient inexistants dans sa jeunesse, son frère aîné, Akopa, la sermonnait pour le peu qu'il la voyait. Il veillait sur l'honneur de sa famille, voulait que son père soit fier de ses enfants, mais c'était en grande partie pour veiller sur sa sœur. Il a toujours voulu la voir grandir et être digne de son rang. Il la rapprocha de Paane, lui donnant goût à sa sagesse et la protection qu'elle offrait à tout ce qui mérite de vivre. Ce n'est que tard, vers ses dix-sept ans, que Kiona accepta d'apprendre la langue parlée par les colons qui s'étaient installés ici et pensaient pouvoir régner en maître. Plus le temps avance, et plus ils s’immiscent dans la vie des autochtones. Kiona leur vouait une haine que louait Difee. Toutefois, elle finit par comprendre les enjeux, les forces en marche, et son mentor lui fit également comprendre que chacun finissait par payer le prix de ses actes. La disciple Darkon assistait aux cérémonies des guerriers de Difee et, bien qu'en retrait, se délectait de voir les ignorants souffrir comme ils ont pu faire souffrir les dieux.

Consacrant son temps à la méditation et à l'interprétation de la parole des dieux, Kiona restait toujours en retrait alors même que son enseignement était terminé. Il lui arrivait parfois de quitter le village durant des jours sans prévenir qui que ce soit. Certains bruits courent dans le village. Les murmures parlent de voix qu'elle entendraient. Qu'il s'agirait de la voix des dieux. Qu'à travers elle, ils s'adressaient à l'humanité. Les herbes qu'elles concoctent lui permettent d'entrer dans des transes si intenses qu'elle entendrait les mélopée divines. À la mort du chamane, Kiona dû reprendre le flambeau. C'est dans une spiritualité innée qu'elle prit donc le rôle pour lequel elle fut élevée. But pour lequel elle était née. Se rapprochant de sa famille et des autres membres du clan, Kiona veille sur les siens comme une mère veillerait sur ses enfants. Comme Paane veille sur les hommes qui lui sont fidèles. Pour servir les dieux, elle se doit de propager leur parole et instruire les colons installés sur Tanoa.

Présentation hrp

Pseudo : Vanka - Âge : 23 ans - Résidence : Rouen - Métier : Laser Game - RP : forums, JdR, arma ♥ (mafia shiptar, gouvernement Ducreux/Papadakis, SPA) - Jeux : Aion, Tera, LoL, Skyrim, ArmA III


Code by Sleepy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr

Avatar : Magdalena Zalejska
Crédits : Groggysoul & Tumblr
DC : -

« L’homme est le seul animal qui en fait souffrir d’autres sans autre but que celui-là. »
Arthur Schopenhauer

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: Kiona Kabara   Jeu 25 Aoû - 17:25

Je suis là, je vais rester près de toi.
Tant que tu arrives à respirer, il faut te battre. Respire, continue à respirer.

Quand il y a une tempête et que tu te trouves devant un arbre,
si tu regardes ses branches, tu jurerais qu'il va tomber.
Mais si tu regardes son tronc, tu verras à quel point il est stable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
 

Kiona Kabara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: Personnages-