Saom AD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ab. Confusing face in a confused crowd - Norveig

Aller en bas 
AuteurMessage
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: ab. Confusing face in a confused crowd - Norveig   Lun 26 Nov - 1:33

Confusing face in a
confused crowd
Les architectures de Solstheim m'avaient toujours épatée. Ce n'était pas le genre de lieu dans lequel je saurais me sentir à l'aise au quotidien, ni le genre de kyn qui servirait mes intérêts. Mais ça ne m'empêchait pas d'en apprécier les contours à leur juste valeur. L'atmosphère était emprunte d'un certain élan bucolique. Un scalde contait des histoires liées aux dieux dans le fond sonore d'une lyre.

Sortant d'une entrevue avec un storboendr désireux de goûter les derniers arrivages d'opiannelle, je traversais la placette. Un ralenti devant le scalde, à quelques pas de la foule qui l'écoutait avec émerveillement. Avant de reprendre ma route vers le Nord d'Ofeigatt, des bras chaleureux vinrent m'enserrer la taille. « Maman ! Où étais-tu passée ? Je te cherchais sans te trouver ! » Un froncement de sourcils, les bras écartés à me demander ce que me voulait ce marmot. « Pourquoi t'es-tu changée ? » Incrédule, je le pris par les épaules pour le forcer à se reculer. Si l'étreinte de cet enfant avait provoqué un élan de chaleur réconfortante, la situation était plus qu'étrange. « T'es tombé sur la tête petit, j'suis pas ta mère, dégage », lui répondis-je sèchement. L'observer me donnait une étrange impression de déjà vu. Un sentiment dérangeant et intriguant.

Son visage frêle se décomposait peu à peu, laissant des larmes naître dans son regard. Il était perdu. Et pas seulement dans la ville : il était perdu aussi dans son esprit. Comme s'il ne comprenait que je n'étais pas sa mère. Bien étrange comportement... les gosses de ce genre n'étaient-ils pas à la garde du Reida ? Des sanglots vinrent exploser. « Hey, hey, hey ! Pleure pas gamin, pleure pas ! J-je t'aider à retrouver ta maman, d'accord ? Elle ressemble à quoi ? » Lui demandai-je, concernée, à m'être baissée pour moins le dépasser. Persistant dans sa bêtise, il me pointa du doigt.

J'expirai un soupir avant de sentir une main se poser sur mon épaule. Sans réfléchir, je me retournai d'un geste vif et manquai de frapper l'homme à qui appartenait le bras importunant. « Oh ! Quel est le problème ici ? » Un regard exaspéré, je vins faire dos à l'enfant. « Ce gosse a perdu sa mère, si vous pensez pouvoir mieux l'aider que moi, je vous en prie : allez-y », me dédouanai-je avant qu'on ne vienne me tenir responsable des pleurs du gamin.
@"Norveig Kolstheim"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: ab. Confusing face in a confused crowd - Norveig   Ven 30 Nov - 15:54

Confusing face in a
confused crowd
L'intervention du garde me désempara. Non, je n'étais pas sa mère, et je le lui dis avec une conviction qui ne manqua pas d'appuyer les pleurs de l'enfant. Complètement dépassée, je me demandai si ce n'était pas une mauvaise blague d'un des membres du Frjál. Après tout, c'était la seule explication possible !

Le gamin s'accrochait à moi et ses sanglots me suppliaient d'arrêter. J'en rougissais de honte à voir cet enfant se persuader d'une telle chose : je n'étais pas sa mère ! Et tout autour de nous s'arrêtaient des regards qui me jugeaient avec intensité.

Le garde s'apprêtait à me houspiller quand ses yeux s'arrêtent sur une voix dans mon dos. Un prénom et une interrogation évanouie dans le silence de la cohue ambiante. Je me retournai avec précaution, le cœur battant comme si je craignais de voir s'élever un ras de marée. À entrevoir son visage, ces traits qui ne pouvaient m'être inconnus même après vingt ans de séparation... car nous avions les mêmes... j'en eus un vertige qui me força à mettre un pied en arrière. Un appui pour ne pas tomber. Le garde eut la réponse à la question de mon comportement : je n'étais pas celle qu'il croyait. Et le petit Eivar cessa de pleurer, comprenant lui aussi. Sa tante... une sœur...

Haletante, j'ignorais comment réagir. Les yeux écarquillés d'effroi comme à la vue d'un fantôme et le cœur pourtant empli de cette chaleur indescriptible... Je restais sans voix et sans heurt. Depuis tant d'années je m'étais fait une raison, n'avais plus espéré la revoir malgré cet attachement inconscient à la mer pour parcourir les terres et la retrouver. Une quête qui s'achevait dans l'étouffement d'un dernier sanglot enfantin. Lové dans les bras de sa mère, le fils se calmait et me regardait avec une curiosité à la fois émerveillée et dubitative. Je n'étais qu'une inconnue et pourtant je ressemblais comme deux gouttes d'eau à sa mère. Je ne devrais pas être une inconnue. Mais le sort à ça de triste qu'il divisait les routes, séparait les chemins même des êtres censés être le plus proche possible.

Et alors le monde entier sembla ne plus tourner rond. Une hallucination ? Un rêve ? Des larmes vinrent se lover au creux de mes paupières et mon silence persistait. Mon cœur frappait ma poitrine avec véhémence. Comment réagir ? « J-je suis désolée... » D'avoir été confondue, d'avoir fait pleurer son fils, de ne pas l'avoir retrouvée, de ne pas être parvenue à les empêcher de nous séparer, de ne pas avoir écouté nos parents et nous avoir cachées plutôt que de les laisser nous attraper... Désolée de tout ce passé que je m'étais résignée à laisser derrière moi pour continuer de vivre. D'avoir imaginé un seul instant pouvoir m'épanouir sans elle et qu'un avenir restait possible. Oh... Norveig...

Je restais figée au centre de cette placette où les badauds foulaient les pavés sans réaliser que deux mondes séparés se réunifiaient. Ou, tout du moins, s'y essayaient... Je n'étais pas douée dans mes relations sociales et après tout ce temps, j'avais l'impression de ne plus savoir lui parler. De ne plus la connaître et d'avoir tant perdu... Elle avait un fils... sans doute un mari, une halle, des amis, un métier... Et j'avais raté tout ça. J'avais raté la vie de la personne qui comptait alors ne plus au monde à mes yeux. J'en ressentais une atroce douleur dans ma poitrine et jusque dans mes tripes.
@"Norveig Kolstheim"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
 
ab. Confusing face in a confused crowd - Norveig
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orange et SFR sur le pied de guerre face à la 4G de Bouygues Telecom
» Connexion avec face de bouck
» Et soudain surgit face au vent le vrai héros de tous les temps. (Tristan)
» Comment faire pour que l'header face toute la largeur du forum ?
» Font-face sur Firefox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: RP :: Snaefrid 3b809a-
Sauter vers: