Saom AD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Perso

Aller en bas 
AuteurMessage
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Perso   Jeu 18 Oct - 13:46

nótt wodanheim.

ÂGE, LIEU DE NAISSANCE. ≈ 28 ans, née à Skogen. LIEU DE RÉSIDENCE. ≈ Skogen, au domaine qui jadis appartenait à sa famille, maintenant propriété d'Alfgeir Lindergatt. PROFESSION. ≈ Gère le domaine de son défunt père, rattaché à présent aux Lindergatt. STATUT FAMILIAL. ≈ Avait un frère de quatre ans son aîné : Hrund. Il décéda à presque 7 ans d'une maladie en plein hiver. Elle a une sœur, Eir, de qui elle était très proche enfant, de qui elle s'est éloignée par les chemins différents qu'elles ont emprunté. Sa mère, Saga, était une fermière maniant l'épée et le bouclier. Elle décéda lors d'un raid en 59 alors que Nótt avait 9 ans. Son père, Algir, dirigeait son domaine, riche propriétaire et représentant des propriétaires de l'extérieur des murs d'Ofeigatt sous la demande de l'ancien Godi de Skogen. La mort de sa femme le traumatisa, changeant sa façon de faire et de voir. Il dut en répondre devant le Thing, perdant la vie en 68. Nótt a été mariée en 66 à un homme qu'elle détestait et qui la malmenait : Gelmir Arstein, avec qui elle eut toutefois la joie d'avoir un fils : Ovald, après une dramatique fausse couche sans doute causée par les dissensions dans son couple. Gelmir, mêlé aux histoires d'Algir, fut également condamné, condamnant également la vie de son fils. Hormis Eir, Nótt n'a plus de famille proche. SITUATION MATRIMONIALE. ≈ Un veuvage après une union qui n'aura durée que deux années. Nótt a repris son nom, Wodanheim. Un nom entaché à qui personne ne semble vouloir se rattacher. RANG HIÉRARCHIQUE DANS LE PEUPLE VIKING. ≈ Bondi, bien qu'elle ait perdu le droit de voter lors des Things. DISTINCTION PHYSIQUE. ≈ Nótt n'a pas de marque physique particulière. CARACTÈRE. ≈ respectueuse, diplomate, volontaire, débrouillarde, mélancolique, sensible, lunatique, dévouée, attentionnée, maternelle, modeste.

ÂGE. ≈ 25 ans. FUSEAU HORAIRE. ≈ France. MULTICOMPTES. ≈ aucun. COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? ≈ sur le projet v1. TON AVIS ? ≈ pas très objective mais... IL EST GÉNIAL !! AUTORISES-TU LA MORT DE TON PERSONNAGE ? ≈ j'autorise les dés à faire mourir mon personnage/je ne veux pas que mon personnage meure. AVATAR. ≈ Imogen Poots CRÉDITS. ≈ Vanka. AUTRE CHOSE ? ≈ blop.

VALHALLA'S DOORS.
QUELLE EST TA POSITION PAR RAPPORT À TON CHEF DE KYN ET AU JARL ? ≈ Avant les choix regrettables de mon défunt mari, je n'avais rien contre la famille dirigeante de Skogen. Les choses étant ce qu'elles sont, je ne porte pas le Godi Oleif Lindergatt dans mon cœur, le tenant en partie responsable de la mort de mon fils. Il aurait pu demander qu'il soit épargné... Et en même temps, il m'a certainement sauvée de la déchéance la plus totale... Lors du jugement des miens, il a demandé à ce que je retourne au domaine de mon père pour le gérer. Si la propriété en revient aux Lindergatt, j'ai pour rôle de gérer ces affaires sous la coupe de son fils et héritier, Alfgeir. Une place qui me permet de vivre confortablement, une place qui, malgré mon nom, m'évite d'être sans rien. J'ai beau être jugée, les années qui se sont écoulées ne m'ont qu'encouragée à me montrer reconnaissante envers les Lindergatt.

Quant au Jarl, je n'ai pas d'avis particulier. Le fait qu'il soit jeune et qu'il ait des préoccupations bien trop éloignées de son nouveau rang me laisse croire que cette année ne sera pas des plus productives. Je crains même pour la sécurité d'Ofeigatt en cas d'attaque venue de l'extérieur...

EN QUOI FAIS-TU HONNEUR AUX DIEUX EN ÉTANT VIKING ? AS-TU EU À FAIRE DES SACRIFICES EN LEUR NOM ? ≈ De toute ma famille, je suis celle qui s'intéressait le plus aux dieux. Je les apprends, les écoute. À chaque jour ou un proche est mort, je livre des offrandes aux dieux afin qu'ils prennent soins des miens. Que ce soit ma mère, mon père, mon premier enfant jamais né et mon fils. Désireuse de conserver ma dignité et mon honneur, je remplis mes devoirs avec dévotion et applique les préceptes de nos dieux pour retrouver mon chemin.

QUEL DESTIN PENSES-TU QUE LES DIEUX ONT CHOISI POUR TOI ? QUELLE EST TA PLUS GRANDE CRAINTE QUANT À TON AVENIR ? ≈ J'ignore quel but peut avoir mon existence. Les dieux me portent au vent et aux signes qu'ils mettent sur mon passage. Je sais que mon nom ne brillera pas de victoires sur le champ de bataille, mais j'espère pouvoir me montrer digne du Valhalla par l'honneur et la bienveillance dont je fais preuve pour racheter les méfaits des miens. Ce que je crains, c'est d'avoir traversé les épreuves mises sur ma route sans que ça n'ait la moindre utilité, le moindre sens. Sans chercher une récompense, je veux trouver ma place et ainsi me persuader que tout ceci en vaut la peine.

QUELS MURMURES SE TISSENT SUR TON PASSAGE ? ≈ On me surnomme veuve vengeresse. Car la triste affaire mêlée à mon nom, qu'il fut Wodanheim ou Arstein, ayant coûté la vie à mon père, mon mari et mon fils, est une intarissable source de rancœur pour les autres.

Par deux fois mère, l'orpheline ne sait veiller ses enfants. Un bébé emporté avant la naissance, l'autre par la justice... se murmure que je suis indigne de cet honneur et que les dieux refuseraient de me laisser le bonheur d'être mère.

Redorer le nom des Wodanheim en récupérant notre domaine des mains des Lindergatt, c'est une ambition que l'on me prête comme si je pouvais m'opposer en quelque sujet que ce soit à la famille du Godi.

CE QUE TA NORNE POURRAIT TE RÉSERVER, OU LES DIEUX DÉCIDER ≈ Une naissance à deux visages : main de Thor et voix de Frigg, que tous les dieux béniront (mettrait au monde des jumeaux, l'un serait un grand guerrier, l'autre une völva).

Un homme parviendra à enchaîner l'âme. Son trépas signifiera celui de la nuit, tout comme la nuit éteinte signera le sien (par le lien de fraternité noué avec Alfgeir Lindergatt, l'un mourra, emportant l'autre avec lui).

BEHIND THE SHIELD.
I. FAMILLE PROMETTEUSE ≈ Algir était le père propriétaire de terres en dehors des murs d'Ofeigatt et ami de l'ancien Godi de Skogen. Saga la mère à l'âme guerrière aimant toutefois la terre. Hrund l'aîné gonflant d'espoir les Wodanheim. Eir l'égale et l'opposée avec qui Nótt passait la majeure partie de son temps.

II. LE DÉCLIN ≈ Le frère, encore enfant, terrassé par une maladie en 53. La mère qui avait alors décidé de ne plus enfanter se laissa emporter par ses envies de bataille en 59, trépassant lors d'un raid. Le père fut jugé et condamné à mort pour avoir tenté une révolte au sein du kyn en 68. La sœur s'éloigna après ce jugement, quittant Skogen.

III. ENFANCE ≈ Une famille vivant à l'abri du besoin, influente et respectée, permis à Nótt d'avoir une enfance des plus douces. Entre complicité et chamaillerie, elle voulait passer du temps avec sa sœur ne la lâchant même pas quand celle-ci voulait étudier auprès de leur mère, l'art du combat et de la stratégie. Nótt n'aimait pas la violence et n'était pas intéressée par la guerre, mais elle ne voulait pas s'éloigner d'Eir. Nótt était bien plus douée à aider aux affaires de son père.

IV. DEVENIR FEMME ≈ Quand Saga disparut, Algir devint très différent. Refusant que ses filles touchent la moindre arme, parlent du moindre combat. Si Eir lui tenait tête, il parvint à marier Nótt, lui vendant que c'était pour le bien de la famille. Déterminé et menaçant, il ne lui laissa pas vraiment le choix... Elle n'aimait pas ce jeune homme à qui on voulait la marier. Il était méchant, ses parents lui faisaient peur, et il n'avait pas bon cœur. Gelmir Arstein avait depuis longtemps des vues sur les sœurs Wodanheim. Nótt n'ose parler de la vie qu'ils avaient, mais des marques jonchaient parfois son corps... Elle aurait pu en parler à son père, mais elle en avait peur et ne souhaitait pas le décevoir.

V. ÊTRE MÈRE ≈ Avoir des enfants est l'une de ses principales aspirations profondes. Si elle n'eut le choix de son mari, elle voulait avoir un être à aimer de façon inconditionnelle et qui resterait à ses côtés. Le premier enfant fut perdu des suites du comportement de Gelmir à l'égard de Nótt. Si elle lui en veut terriblement, il a tout fait pour qu'elle prenne la faute uniquement sur elle et sa négligence. Par chance, les dieux lui accordèrent un second enfant : Ovald.

VI. AIMER LA TERRE ≈ Gelmir et Nótt habitaient une petite demeure confortable à l'orée du domaine des Wodanheim à cheval avec celui des Arnstein. La jeune femme s'occupait du foyer tout en allant aider à l'organisation des travailleurs des champs. Une coordination apprise de son père. Il lui arrivait régulièrement de travailler la terre elle-même. Non pas par humilité mais pas véritable plaisir de voir jaillir de ces champs les blés et céréales. Nótt y passait son temps, se laissant accaparer par le labeur puis son fils, sans garder de place pour Gelmir qu'elle évitait malgré les reproches qu'il lui faisait d'être aussi négligente envers son mari.

VII. AIMER LES DIEUX ≈ D'une habitude datant de l'enfance, Nótt a toujours prié les dieux. Faisant des offrandes et parfois quelques sacrifices dans les moments les plus difficiles. Elle fait chaque année un pèlerinage jusqu'à l'Altari au mont Bertha. Aimant s'y isoler, méditer, profiter de la solitude et de la spiritualité du lieu.

VIII. PROTÉGER SON PÈRE ≈ Malgré ses prières, la situation de son père ne s'arrangeait guère. Nótt ne voulait pas le voir, mais il tournait la carte... perdait la raison. Elle n'eut assez de poids auprès de lui pour l'éloigner de ses lubies, ses envies de révolte et de pouvoir. Il s'élança dans une révolte contre le godi Lindergatt, père d'Oleif sans qu'elle ne puisse l'en dissuader. Les principaux acteurs de cette rébellion furent appréhendés et maintenus sous verrous le temps que vienne le Thing où ils seraient jugés.

IX. VOIX DU PEUPLE ≈ Quelques noms notables furent amenés devant le Jarl. Arstein et Wodanheim furent les condamnés coupables. Les autres, bien que complice à bien des égards, écopèrent d'une taxe supplémentaire (matérielle ou pécuniaire) que leurs lignées devraient fournir chaque saison aux Lindergatt tant que l'affront ne serait pas estimé lavé. Pour les meneurs, la peine fut bien différentes. Algir, prenant avec fierté sur lui cette révolte pourtant déshonorante, en appela à la mort. Sentence qui fut donnée sur le champ, sa tête détachée du reste de son corps ; on le croyait fou, et ses actes le démontraient. Les Arstein tentèrent de se défendre. Mais la perfidie du père de famille et du fils vint définir une sentence impitoyable : la mort pure et simple du père, du fils et de l'héritier en devenir : Ovald, ainsi que des membres de la famille proche.

X. DE REINE À POUSSIÈRE ≈ Dans sa magnanimité, considérant Algir au bord de la folie et Nótt trop peu imbibée de la perfidie des Arstein, le Jarl accorda clémence aux sœurs Wodanheim en proposant qu'elles choisissent la façon dont racheter les actes de leur père. Eir jura de ne jamais engendrer de descendance et de se dévouer corps et âme à la sécurité d'Ofeigatt. Lui fut accordé ce souhait. Nótt, horrifiée d'avoir perdu son fils (se moquant plutôt pas mal du sort donné à son mari, et ne pouvant que pleurer l'égarement de son père pour qui elle avait tant prié afin qu'il retrouve le droit chemin), fut incapable de prononcer le moindre mot face à l'assemblée. Le Godi de Skogen prit la parole, décidant pour elle : le domaine des Wodanheim deviendrait la propriété entière des Lindergatt. Leur halle devenant celle de son fils, Alfgeir, qui y vivra avec sa future femme et descendance. Nótt y vivra afin de reprendre les activités de son père sous l'égide d'Alfgeir qu'elle devra servir malgré le fait qu'elle conserve son statut de femme libre.

XI. MÉFIANCE ET INCERTITUDES ≈ Alfgeir ne supportait pas l'idée de sentir une menace sous son propre toit et imposa à Nótt de faire un lien de fraternité pour s'assurer qu'elle ne tentera rien contre lui, qu'en échange il la protégerait. La völva de Skogen refusa de procéder au rituel au vu des raisons pour lesquelles il était demandée. Mais Estrid Lindergatt, la völva suprême et mère d'Alfgeir, après avoir rencontré Nótt, accepta de le faire, liant ces deux âmes jusqu'à la mort. dans ses mots, elle demandait à Alfgeir de veiller sur Nótt.


Move left
VALHALLA'S DOORS.
QUELLE EST TA POSITION PAR RAPPORT À TON CHEF DE KYN ET AU JARL ? ≈ Avant les choix regrettables de mon défunt mari, je n'avais rien contre la famille dirigeante de Skogen. Les choses étant ce qu'elles sont, je ne porte pas le Godi Oleif Lindergatt dans mon cœur, le tenant en partie responsable de la mort de mon fils. Il aurait pu demander qu'il soit épargné... Et en même temps, il m'a certainement sauvée de la déchéance la plus totale... Lors du jugement des miens, il a demandé à ce que je retourne au domaine de mon père pour le gérer. Si la propriété en revient aux Lindergatt, j'ai pour rôle de gérer ces affaires sous la coupe de son fils et héritier, Alfgeir. Une place qui me permet de vivre confortablement, une place qui, malgré mon nom, m'évite d'être sans rien. J'ai beau être jugée, les années qui se sont écoulées ne m'ont qu'encouragée à me montrer reconnaissante envers les Lindergatt.

Quant au Jarl, je n'ai pas d'avis particulier. Le fait qu'il soit jeune et qu'il ait des préoccupations bien trop éloignées de son nouveau rang me laisse croire que cette année ne sera pas des plus productives. Je crains même pour la sécurité d'Ofeigatt en cas d'attaque venue de l'extérieur...

EN QUOI FAIS-TU HONNEUR AUX DIEUX EN ÉTANT VIKING ? AS-TU EU À FAIRE DES SACRIFICES EN LEUR NOM ? ≈ De toute ma famille, je suis celle qui s'intéressait le plus aux dieux. Je les apprends, les écoute. À chaque jour ou un proche est mort, je livre des offrandes aux dieux afin qu'ils prennent soins des miens. Que ce soit ma mère, mon père, mon premier enfant jamais né et mon fils. Désireuse de conserver ma dignité et mon honneur, je remplis mes devoirs avec dévotion et applique les préceptes de nos dieux pour retrouver mon chemin.

QUEL DESTIN PENSES-TU QUE LES DIEUX ONT CHOISI POUR TOI ? QUELLE EST TA PLUS GRANDE CRAINTE QUANT À TON AVENIR ? ≈ J'ignore quel but peut avoir mon existence. Les dieux me portent au vent et aux signes qu'ils mettent sur mon passage. Je sais que mon nom ne brillera pas de victoires sur le champ de bataille, mais j'espère pouvoir me montrer digne du Valhalla par l'honneur et la bienveillance dont je fais preuve pour racheter les méfaits des miens. Ce que je crains, c'est d'avoir traversé les épreuves mises sur ma route sans que ça n'ait la moindre utilité, le moindre sens. Sans chercher une récompense, je veux trouver ma place et ainsi me persuader que tout ceci en vaut la peine.

QUELS MURMURES SE TISSENT SUR TON PASSAGE ? ≈ On me surnomme veuve vengeresse. Car la triste affaire mêlée à mon nom, qu'il fut Wodanheim ou Arstein, ayant coûté la vie à mon père, mon mari et mon fils, est une intarissable source de rancœur pour les autres.

Par deux fois mère, l'orpheline ne sait veiller ses enfants. Un bébé emporté avant la naissance, l'autre par la justice... se murmure que je suis indigne de cet honneur et que les dieux refuseraient de me laisser le bonheur d'être mère.

Redorer le nom des Wodanheim en récupérant notre domaine des mains des Lindergatt, c'est une ambition que l'on me prête comme si je pouvais m'opposer en quelque sujet que ce soit à la famille du Godi.

CE QUE TA NORNE POURRAIT TE RÉSERVER, OU LES DIEUX DÉCIDER ≈ Une naissance à deux visages : main de Thor et voix de Frigg, que tous les dieux béniront (mettrait au monde des jumeaux, l'un serait un grand guerrier, l'autre une völva).

Un homme parviendra à enchaîner l'âme. Son trépas signifiera celui de la nuit, tout comme la nuit éteinte signera le sien (par le lien de fraternité noué avec Alfgeir Lindergatt, l'un mourra, emportant l'autre avec lui).

BEHIND THE SHIELD.
I. FAMILLE PROMETTEUSE ≈ Algir était le père propriétaire de terres en dehors des murs d'Ofeigatt et ami de l'ancien Godi de Skogen. Saga la mère à l'âme guerrière aimant toutefois la terre. Hrund l'aîné gonflant d'espoir les Wodanheim. Eir l'égale et l'opposée avec qui Nótt passait la majeure partie de son temps.

II. LE DÉCLIN ≈ Le frère, encore enfant, terrassé par une maladie en 53. La mère qui avait alors décidé de ne plus enfanter se laissa emporter par ses envies de bataille en 59, trépassant lors d'un raid. Le père fut jugé et condamné à mort pour avoir tenté une révolte au sein du kyn en 68. La sœur s'éloigna après ce jugement, quittant Skogen.

III. ENFANCE ≈ Une famille vivant à l'abri du besoin, influente et respectée, permis à Nótt d'avoir une enfance des plus douces. Entre complicité et chamaillerie, elle voulait passer du temps avec sa sœur ne la lâchant même pas quand celle-ci voulait étudier auprès de leur mère, l'art du combat et de la stratégie. Nótt n'aimait pas la violence et n'était pas intéressée par la guerre, mais elle ne voulait pas s'éloigner d'Eir. Nótt était bien plus douée à aider aux affaires de son père.

IV. DEVENIR FEMME ≈ Quand Saga disparut, Algir devint très différent. Refusant que ses filles touchent la moindre arme, parlent du moindre combat. Si Eir lui tenait tête, il parvint à marier Nótt, lui vendant que c'était pour le bien de la famille. Déterminé et menaçant, il ne lui laissa pas vraiment le choix... Elle n'aimait pas ce jeune homme à qui on voulait la marier. Il était méchant, ses parents lui faisaient peur, et il n'avait pas bon cœur. Gelmir Arstein avait depuis longtemps des vues sur les sœurs Wodanheim. Nótt n'ose parler de la vie qu'ils avaient, mais des marques jonchaient parfois son corps... Elle aurait pu en parler à son père, mais elle en avait peur et ne souhaitait pas le décevoir.

V. ÊTRE MÈRE ≈ Avoir des enfants est l'une de ses principales aspirations profondes. Si elle n'eut le choix de son mari, elle voulait avoir un être à aimer de façon inconditionnelle et qui resterait à ses côtés. Le premier enfant fut perdu des suites du comportement de Gelmir à l'égard de Nótt. Si elle lui en veut terriblement, il a tout fait pour qu'elle prenne la faute uniquement sur elle et sa négligence. Par chance, les dieux lui accordèrent un second enfant : Ovald.

VI. AIMER LA TERRE ≈ Gelmir et Nótt habitaient une petite demeure confortable à l'orée du domaine des Wodanheim à cheval avec celui des Arnstein. La jeune femme s'occupait du foyer tout en allant aider à l'organisation des travailleurs des champs. Une coordination apprise de son père. Il lui arrivait régulièrement de travailler la terre elle-même. Non pas par humilité mais pas véritable plaisir de voir jaillir de ces champs les blés et céréales. Nótt y passait son temps, se laissant accaparer par le labeur puis son fils, sans garder de place pour Gelmir qu'elle évitait malgré les reproches qu'il lui faisait d'être aussi négligente envers son mari.

VII. AIMER LES DIEUX ≈ D'une habitude datant de l'enfance, Nótt a toujours prié les dieux. Faisant des offrandes et parfois quelques sacrifices dans les moments les plus difficiles. Elle fait chaque année un pèlerinage jusqu'à l'Altari au mont Bertha. Aimant s'y isoler, méditer, profiter de la solitude et de la spiritualité du lieu.

VIII. PROTÉGER SON PÈRE ≈ Malgré ses prières, la situation de son père ne s'arrangeait guère. Nótt ne voulait pas le voir, mais il tournait la carte... perdait la raison. Elle n'eut assez de poids auprès de lui pour l'éloigner de ses lubies, ses envies de révolte et de pouvoir. Il s'élança dans une révolte contre le godi Lindergatt, père d'Oleif sans qu'elle ne puisse l'en dissuader. Les principaux acteurs de cette rébellion furent appréhendés et maintenus sous verrous le temps que vienne le Thing où ils seraient jugés.

IX. VOIX DU PEUPLE ≈ Quelques noms notables furent amenés devant le Jarl. Arstein et Wodanheim furent les condamnés coupables. Les autres, bien que complice à bien des égards, écopèrent d'une taxe supplémentaire (matérielle ou pécuniaire) que leurs lignées devraient fournir chaque saison aux Lindergatt tant que l'affront ne serait pas estimé lavé. Pour les meneurs, la peine fut bien différentes. Algir, prenant avec fierté sur lui cette révolte pourtant déshonorante, en appela à la mort. Sentence qui fut donnée sur le champ, sa tête détachée du reste de son corps ; on le croyait fou, et ses actes le démontraient. Les Arstein tentèrent de se défendre. Mais la perfidie du père de famille et du fils vint définir une sentence impitoyable : la mort pure et simple du père, du fils et de l'héritier en devenir : Ovald, ainsi que des membres de la famille proche.

X. DE REINE À POUSSIÈRE ≈ Dans sa magnanimité, considérant Algir au bord de la folie et Nótt trop peu imbibée de la perfidie des Arstein, le Jarl accorda clémence aux sœurs Wodanheim en proposant qu'elles choisissent la façon dont racheter les actes de leur père. Eir jura de ne jamais engendrer de descendance et de se dévouer corps et âme à la sécurité d'Ofeigatt. Lui fut accordé ce souhait. Nótt, horrifiée d'avoir perdu son fils (se moquant plutôt pas mal du sort donné à son mari, et ne pouvant que pleurer l'égarement de son père pour qui elle avait tant prié afin qu'il retrouve le droit chemin), fut incapable de prononcer le moindre mot face à l'assemblée. Le Godi de Skogen prit la parole, décidant pour elle : le domaine des Wodanheim deviendrait la propriété entière des Lindergatt. Leur halle devenant celle de son fils, Alfgeir, qui y vivra avec sa future femme et descendance. Nótt y vivra afin de reprendre les activités de son père sous l'égide d'Alfgeir qu'elle devra servir malgré le fait qu'elle conserve son statut de femme libre.

XI. MÉFIANCE ET INCERTITUDES ≈ Alfgeir ne supportait pas l'idée de sentir une menace sous son propre toit et imposa à Nótt de faire un lien de fraternité pour s'assurer qu'elle ne tentera rien contre lui, qu'en échange il la protégerait. La völva de Skogen refusa de procéder au rituel au vu des raisons pour lesquelles il était demandée. Mais Estrid Lindergatt, la völva suprême et mère d'Alfgeir, après avoir rencontré Nótt, accepta de le faire, liant ces deux âmes jusqu'à la mort. dans ses mots, elle demandait à Alfgeir de veiller sur Nótt.

A WARRIOR IS BORN.
VOLONTÉ [x] Novice [ ] Expert
AGRICULTURE [ ] Novice [x] Expert

LABEUR [x] Novice [ ] Expert
HERBORISTERIE [x] Novice [ ] Expert

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: Perso   Mer 24 Oct - 2:44

The sun has turned
in the harvest lies the hope.
Summer rich of sun
and fields of many grains.

Wights and -, we thank
for harvest and peace.

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
 
Perso
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visualiser¨POI perso
» Création POI perso.
» Migration fibre espace perso
» Carte perso n'apparait pas sur mon Oregon 450
» Créer des POI perso Nuvi 3597

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: RP :: Nótt 000-
Sauter vers: