Saom AD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr

Aller en bas 
AuteurMessage
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr   Lun 24 Sep - 14:51

Stuck in a moment
of emotion I've destroyed


Une mélodie et un visage. Le souvenir d'un toucher et une voix accablante. Martèlement incessant dans mon esprit ébréché. J'avais besoin d'un instant de répit. Un instant que l'on ne m'accorderait guère : qu'il me faudrait saisir. Défier... j'en avais assez de me battre. Tout balancer en l'air, faire partir en flammes cet endroit. Ô comme ce serait facile... Mais une force en moi me disait de continuer la lutte, une autre d'ouvrir les yeux et d'apprendre à reconnaître mes chances. Un bras se tendait vers la liberté, un autre vers cette simplicité que pouvait être une vie passée à ne faire qu'obéir. Ne plus avoir à réfléchir par soi-même.

À mesure des échanges que j'avais avec le faux porphyrogénète, je sentais mon esprit se déliter en mille fragments. J'aurais préféré qu'il me batte. Que les douleurs qu'il m'infligent puissent être physiques et non psychologiques. Car je sentais ma raison me perdre... dangereux virage forcé à prendre. Traversée d'un pont inachevé. Je voyais le ravin approcher à vive allure et cette pédale de frein se bloquer...

Mes rêves perdaient de leur sens. Certains finissaient mieux que d'autres. Certains puisant dans un instant dérobé, le seul alliant plaisir et Heartkiller. Un moment que je voulais pourtant oublier. Un moment qui m'avait fait perdre la seule créature pouvant potentiellement être mon amie. Ezelve... je devais être pathétique, à regretter ce qui s'était produit entre nous. Pourtant, les conséquences ne pouvaient déboucher autrement que sur cette froideur et cette velléité de faire comme si de rien n'était. Comme si nous étions, l'un pour l'autre, que deux inconnus. Deux personnes de mondes différents forcées à coexister.

Alors après les quelques tâches qui m'étaient attribuées, j'avais dérobé une carafe en cuisine, une bouteille en réserve. Et je m'étais rendue dans cette pièce avec hasard. Je n'avais pas à y rester. Encore moins à y picoler l'alcool subtilisé sans la moindre autorisation. D'autant que je ne tenais pas vraiment l'alcool... Mais ça n'avait pas d'importance. Je voulais oublier. Ne serait-ce qu'un soir. Noyée dans ces tourments qui me taraudaient l'esprit, je sentais ma lucidité s'égarer sans chercher à la retenir.

La porte s'ouvrit sur un pas de velours. Une démarche que je commençais à connaître. Les vieilles maisons avaient cela d'amusant que le plancher gardait en eux l'emprunte des foulées osées. Un sourire éveilla mon visage déjà anesthésié par la fée verte qu'il déconseillait aux petites filles. Amusant. Surtout en pensant à nous. Petite fille ? Je me retins de rire. C'était déplacé. Mais une gorgée de plus m'aiderait sans doute à ne plus faire fi de la bienséance.

Je resserrai mon étreinte sur la carafe à ses mots en cherchant de mes yeux incertains son regard perçant. « Passe ton tour Ez. Je me fiche de l'état dans lequel l'autre détraqué de buveur de sang me trouvera. C'est pas ton problème alors si t'es là pour m'aider à picoler bienvenue, si c'est pour jouer les moralisateurs à deux balles, fous-moi la paix », prononçai-je doucement avant de reculer de quelques pas. Ma voix était encore audible, gardait une mélodie naturelle quoi qu'éteinte. Ce soir, je n'étais qu'une ombre. Et l'absinthe n'allait rien arranger ça cela.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come



Dernière édition par Vanka le Mer 26 Sep - 13:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr   Lun 24 Sep - 15:47

Stuck in a moment
of emotion I've destroyed


La rancœur. Si par nature j'étais magnanime et indulgente, à vouloir être en cela différente de ceux qui jouèrent le rôle de parents, il m'était difficile de ne pas me montrer vindicative avec Ezelve. Ce jour où tout avait basculé ne devait plus jamais se reproduire. Je ne voulais plus ressentir la douleur d'un espoir brisé. Accorder une confiance qui sera piétinée et balancée avec autant de mépris. Le charrier n'était pas un jeu, mais une douce vengeance dont j'étais la seule à saisir le sens.

L'incube avait tout dit : détester tout le monde était fatiguant. Bien plus fatiguant qu'on pourrait le croire. Qu'il pourrait le croire. Mais avait-il pensé au fait qu'il n'y avait aucune autre alternative ? Comment pourrais-je ne pas détester Ezelve ? Ces esclaves qui ne m'accordaient que du mépris à cause de ma nature ? Cette succube redoublant de méchanceté à chaque instant ? Et lui... Ezelve. Lui... Entre effroi et protection, douleur et confiance, cette brève étincelle étouffée dans son bassin allant au creux de mes reins... NON. Je ne pouvais faire autre chose que le détester. Parce que j'étais dhampire et cela avait l'air d'empiéter sur sa nature. Parce qu'il me reprochait alors de lui causer du tord. Un concours auquel personne ne pouvait nous départager. Qui nuisait le plus à l'autre ? Peu importait car le résultat était là : nous nous détestions. Et peut-être qu'il valait mieux qu'on en reste là. Ces derniers, mois, ça nous avait servi, non ? Aussi fatiguant que ce puisse être...

Balivernes.

Je ne relevai pas l'irritation que je lui causais. Mon comportement était des plus outranciers, lui collant littéralement un nouveau travail sur le dos. Je reposai la carafe après une lampée que l'incube me balança sur son épaule. Trop vacillante et incertaine de mon équilibre pour lutter, je ne me débattis que quelques brèves minutes. « Je suis fatiguée Ez, alors lâche-moi ! Après tu vas chialer parce que t'as des emmerdes... », balbutiai-je aux à coups de sa marche qui me retournait le ventre. Heureusement, ce dernier était solide.

Un salut militaire hasardeux lancé à l'esclave, sa mine noire et haineuse de voir une fois de plus la différence de traitement dont je pouvais bénéficier. Ezelve n'y était pour rien. Si ce n'était que ça... Je ne savais pas pourquoi Jesper me traitait différemment. Mais je savais que certains m'enviait cette... proximité ? Sans vraiment savoir. Sans comprendre que sa présence était une torture à mes yeux. Que ses paroles me détruisaient à petit feu. Et cet être perfide savait s'arrêter, marquer un stop et en garder pour demain. Pour s'assurer que je sois le propre témoin de ma déchéance... J'en avais assez putain ! Je voulais que toutes ces conneries prennent fin !

Une rue sombre, complètement paumée avec pourtant cette porte qui se dessina bientôt face à nous. Je suivais Ezelve, accrochant son bras de mes deux mains. Il fallait au moins ça pour me soutenir, mais je ne pouvais nier que ce contact me réconfortait.

Nous entrâmes dans l'antre animée. L'odeur fut la première agression à mes sens. Le sang... je la sentais mal cette virée, très mal... « J'n'aime pas cet endroit, rentrons », lançai-je sans volonté aucune. Ici, là-bas... en vérité, ça ne changerait pas grand chose. Mes yeux tentaient de capter quelque chose à l'assemblée, à ce lieu étrange. Musique envoûtante et entraînante. Soupirs et éclats. Vampires et humains paraissaient partager une symbiose prête à me donner la nausée - ou peut-être était-ce le trajet et l'absinthe...

J'avais perdu le contact avec Ezelve, mais ce dernier vint capturer ma main et me traîner à la suite d'une succube qui nous mena à une pièce capitonnée. Porte fermée à son congé d'un geste déplacé d'Ezelve, je vins à pressentir le pire... La promiscuité de l'endroit allait nous forcer à nous confronter. « Ez'... » Je voulais lui dire que c'était une mauvaise idée, qu'il déraillait complètement. Mais c'était moi qui avait dévié ma route. Qui m'étais perdue... La musique avait certainement camouflé ma voix, il n'aurait pas entendu mes mots. Un souffle exaspéré et je lui pris la bouteille des mains. Pourquoi s'embarrasser de verre et autres artifices ? Je pris une lampée à même le goulot, fermant les yeux. Lui tendant la bouteille, je vins me retenir au mur capitonné. Me nourrissant des vibrations générées par la musique. La musique... la danse... tout ce que j'avais laissé derrière moi... tout ce à quoi cette île m'avait arrachée... ça me consumait de l'intérieur. Mais comment pouvait-il le deviner ? Comment pouvait-il remonter le temps et m'empêcher de prendre ce bateau ? Ezelve n'avait rien à voir avec ma captivité... Ce qui ne faisait qu'ajouter à ma colère : contre qui pouvait la diriger à part moi-même ?!
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr   Lun 24 Sep - 20:33

Stuck in a moment
of emotion I've destroyed


Un nouveau soupir las, je m'adossai au mur, gardant Ezelve en vue. Il s'étendait sur l'un des canapés, comme si de rien n'était. Pourtant la situation n'avait rien de normal, rien de rassurant... bien au contraire. Mais ce soir, il n'allait pas devoir compter sur moi. Personne n'allait devoir compter sur Klehr : elle était partie se coucher à l'instant même où l'absinthe fut ingurgitée.

Un rictus à la fois désabusé et énervé. Ce type allait me rendre folle. La suite de ses paroles ôta cet air narquois sur mon visage. Il n'aimait pas Jesper. S'il rapportait cela à moi, ça avait l'air d'être plus viscérale et dépasser ma présence. Je n'aimais pas qu'il mette son cas de conscience sur mon dos.

De sa cigarette s'évaporaient des volutes opaques venant se perdre dans l'atmosphère. Mon regard s'attardait sur lui plus par l'attraction de ses mouvements que sa personne en elle-même. Et puis merde... il restait bel homme. A ça près qu'il n'était pas humain. Et ma propre nature vint sur le tapis. Ezelve désapprouvait les paroles que Jesper me murmuraient sur mon infériorité. Je secouais la tête en négation. Jamais je n'embrasserai cette part immonde qui m'habitait. Peu importait la force qui sommeillait en moi, je refusais de mettre mon énergie et ma détermination à l'éveil de ce monstre que j'étais.

Mais je ne voulais pas en débattre ici. Ni avec Ezelve. Il s'était dédouané plusieurs mois auparavant de tout ce que Jesper pourrait me dire ou me faire. Je l'avais mauvaise, évidemment... son aide était la seule sur laquelle je pouvais espérer compter après tout... mais je n'étais pas en état de faire le moindre effort. Et ses réflexions ne m'aidaient pas à faire le vide ni à oublier le temps d'une soirée.

Le silence qui nous encerclait ne parvenait pas à être étouffé par la musique tapante. La pièce tamisée jouait de lumières dansantes loin de l'épilepsie. Elles découvraient par instants le corps allongé d'Ezelve. Ses lèvres... Avais-je rêvé de lui ? En pleine lumière, il m'aurait vue rougir. Je fronçai les sourcils avant de boire à nouveau. « Quelle importance ? » Lui lançai-je de manière audible et froide. Comme si je voulais faire croire à l'incube que ça n'avait aucun intérêt. Mais l'alcool rendaient mes incertitudes perceptibles. « Ou tu as la mémoire courte, ou je suis folle, mais cracher sur Jesper alors qu'il y a trois mois tu semblais bien d'accord avec ses idées à pester les gens de mon espèce alors épargne-moi tes discours. Oublie-moi, oublie Jesper, oublie toute cette merde ou ferme-la. Tu nous rendras service à tous les deux », sifflai-je par-dessus le bruit avant de m'avachir sur le canapé qui faisait face à celui d'Ezelve. Ma tête tournait, un bourdonnement naissait dans mes oreilles. L'alcool et ses effets... j'avais l'impression de me déconnecter de la réalité. « J'ai rêvé d'toi », confiai-je sans savoir pourquoi. Mais tant pis, s'il posait des questions, je pourrais toujours me défendre d'avoir rêve sa haine et non ses caresses...
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr   Mar 25 Sep - 12:08

Stuck in a moment
of emotion I've destroyed


Une mise à plat, c'est ce qu'il semblait vouloir obtenir en m'emmenant ici... Mes yeux l'abandonnèrent pour la bouteille. Ezelve exposait ce qui s'était passé trois mois auparavant. La situation A qui nous avait amenée à ce point B. J'ignorais quoi en penser... ces êtres de volupté pouvaient-elles trouver le plaisir aisément ou bien, à la facilité qu'ils avaient d'obtenir ce qu'ils désiraient charnellement ils en perdaient la magie ? Je ne me cherchais pas une quelconque particularité par rapport aux autres - bien que selon ses dires, les ébats auxquels il s'adonnait restaient rares - mais à me convaincre de ses mots.

Un viol... non, ça ne pouvait pas en être un étant donné que sa nature d'incube faisait naître le désir chez les autres. Mais le sentiment que j'ai ressenti une fois l'acte terminé, la descente, c'est ce que ça m'avait évoqué sur l'instant... il avait volé ma volonté. C'était odieux. Surtout pour une personne qui voyait peu à peu toutes ses libertés lui être ôtées. Mes choix, c'est tout ce qui me restait. Et ce jour-là, Ezelve m'avait enlevé la possibilité de choisir. Il avait dérapé et confiait l'injustice de sa colère. C'était nouveau pour lui. Se connaître et se voir déraper ainsi, ce devait être effrayant. Surtout pour un être capable d'influencer autrui de la sorte. Ma culpabilité s'étendit comme une bris de verre fissurant de plus en plus.

Un nouveau silence. Je voulais lui dire ce que j'avais sur le cœur. Mais c'est la bouteille qui m'appelait et ce nectar douteux.

Un bal. Il parlait d'un bal. De vampires puissants... Je ne voulais pas me rendre à un foutu bal. Je ne voulais pas déambuler au milieu des vampires et manquer de me faire tuer par un élitiste intolérant aux dhampires. Je n'étais pas une partisane du suicide. Et je doutais que Jesper vienne à me montrer en public. C'est vrai, quel impact ça aurait sur sa réputation ? Amener une dhampire dans une représentation pleine de vampires, ça ne rimait à rien. Un soupir. Je me levai et posai la bouteille. Prenant ma tête dans mes mains, je fis glisser mes doigts dans mes cheveux et fis tourner ma tête une fois d'un sens. Une fois dans l'autre. « Ne sois pas idiot. À moins que Jesper n'aspire à un suicide social, il n'a pas intérêt à m'amener dans son fichu bal. Et si c'est pour me retrouver crucifiée comme une impure par des dégénérés de vampires puristes, ça n'en vaut pas la peine. » J'étirai mes bras comme s'ils avaient passé toute une nuit à ne plus bouger.

Le vrombissement de la musique me fit fermer les yeux pour en apprécier - à défaut du genre - les ondes qui se propageaient dans mon corps. Des impulsions qui vous rappelaient que vous étiez en vie. Cette fois, je la laissai remplir le silence qui s'installait entre Ezelve et moi.

Ainsi, sa prise de parole me paraissait soudaine. Mais voilà que ses mots m'atteignent et m'intriguent. Ils me gênent même. Mais pas de cette incommodité perplexe qui vient vous faire sentir honteux. Non. Celle qui satinait de rouge les joues dans une réserve harmonieuse. Qu'il évoque ainsi son désir me touchait de trop. Je préférais détourner le regard. « Je ne peux pas savoir ce que tu ressens, mais c'est sûrement qu'un dérèglement. J'en sais rien... un mélange dû à ma part humaine et vampire à la fois. Vous les incubes, vous voulez servir les vampires et charmer les humains. Ça peut être normal de vouloir les deux face à un dhampire, non ? » Essayai-je de justifier pour le rassurer.

Je me tournai vers lui, cillant à deux reprises plus longuement que d'ordinaire. L'alcool me donnait l'impression d'agir au ralenti. Le fait qu'il mette sa possible chute sur ma responsabilité me serrait le cœur. « Qu'est-ce que tes désirs peuvent avoir avec ta situation ? Jesper peut nous forcer à plein de choses, mais il ne pourra jamais imposer les sentiments et émotions que l'on ressent. Tout ça n'a rien à voir avec lui... je le vois mal s'intéresser aux histoires qui peuvent se passer entre ses esclaves humains, pourquoi serait-ce différent avec nous, Ezelve ? » D'autant que ce n'était pas grâce à Jesper que je me pliais de plus en plus aux règles instaurées. Mais bien grâce à l'incube...

« Ez... je me rapprochai de lui de pas lents, me mordant la lèvre inférieure avec un air inquiet. Je ne supporterai pas qu'il t'arrive la moindre chose. Encore moins à cause de moi. » Venant me faire une place à côté de son corps étendu, je vins poser ma main sur la mienne. « Et si j'étais si en colère contre toi... c'est que je pensais pouvoir compter sur toi. Ce n'est pas ce qui s'est passé entre nous qui m'a blessée, mais le fait que tu ais usé de ton pouvoir sur moi. Parce qu'en d'autres circonstances... je déviai mes yeux des siens un bref instant car demain, je regretterai sans doute d'avoir été aussi sincère avec lui. Tu n'en aurais pas eu besoin pour m'avoir. » Après tout, l'attirance, le désir, ce n'était qu'une question de chimie. Nous étions des êtres de chimie. Humain, incube, vampire... Désirer l'autre - bien que dans le cadre d'espèces différentes ce pouvait noter d'un dérèglement majeur - c'était naturel. Il n'y avait pas toujours de sentiments, pas besoin d'amour pour lier deux êtres. Mais l'attirance pouvait être réciproque par essence. Et consommée sans qu'aucune honte ne soit à ressentir...
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr   Mar 25 Sep - 14:20

Stuck in a moment
of emotion I've destroyed


L'écoutant déblatéré sur la logique des succubes, de leur lien avec les vampires, je devais lutter pour rester concentrée. Une barrière, leur pouvoir était censé servir l'intérêt des vampires et les protéger eux. S'il n'était pas réellement esclave, il était d'une nature servile. Une créature faite pour servir les vampires. Alors de sa vie, il ne connaîtrait et n'avait connu que ça... Un air compatissant sur mon visage se déforma rapidement en un sourire. Je ne voulais pas le plaindre. Il n'en avait sans doute pas envie ni le besoin. En quoi ça l'aiderait ?

Pour Ezelve, il était clair que Jesper me voulait pour lui. Ses esclaves étaient ses choses, ses propriétés qui ne devaient être convoitées par aucun autre. J'abhorrais l'idée de n'être qu'un objet. De devoir m'interdire de ressentir quoi que ce soit sans l'autorisation de ce vampire ou de n'importe qui d'autre... Mais s'il venait à se rendre compte de cette complicité que je partageais avec l'incube, ma crainte était qu'il joue de cet attachement pour m'asservir un peu plus. Et peut-être faire du mal gratuitement à Ezelve dans le seul but d'obtenir mon entière servitude. Tout ça pour quoi ? Pour qu'on l'appelle "maître" et qu'on s'occupe des tâches qu'il nous alloue ? Je n'étais pour Jesper qu'un pot de fleur dont il s'amusait à faire faner les pétales... Est-ce que ça valait le coup de briser Ezelve dans le seul but de me forcer à accepter de l'écouter déblatérer des heures durant pour me briser ?

Sa voix se détachait de la musique qui résonnait dans la pièce. Ses suppositions à demi-mot, les pensées à peine dévoilées qu'il ne pouvait se permettre d'affirmer... Assise à côté de lui, je plongeai mes yeux dans les siens pour tenter de cueillir ses sentiments. Il s'approchait de moi, se redressait pour voler à mes joue une caresse dont la bienveillance dérapait en une sensualité interdite. Son pouce sur mes lèvres, les siennes se tordant sous la pression de ses dents, de ce désir qui naissait en lui. Je le sentais... je le partageais. Nos lèvres s'effleurent et l'ivresse m'envahit. Elle n'a pareille saveur lorsqu'aucun artifice ne vient la provoquer. Des papillons traversant mon bas-ventre et s'envolant dans tout mon corps. Un frisson marquant ma peau. Un baiser que je lui vole timidement. Il ne fallait pas... et pourtant, l'authenticité de cette volupté me faisait envie. Plus envie que nulle autre sur terre.

La confrontation avec toutes ces horreurs depuis mon arrivée sur l'île semblait aviver ce besoin de savourer chaque instant de bonheur. Ces rares moments où le reste n'a plus d'importance. Je porte une main jusqu'à son cou, venant enserrer sa nuque. De l'autre, je dessine le contour de son torse alors que ma poitrine vient lascivement freiner ma route sur son corps. Sa promesse de me protéger, j'y croyais. Et silencieusement, je souhaitais faire la même, quoi que ça m'en coûte. Mais l'alcool empêchait les mots de s'imprimer. « Profitons d'être encore en vie pour voir où cette magie nous mène... » Lui glissai-je au creux de l'oreille alors que mes lèvres s'étaient frayées un chemin sur son cou. Mes dents vinrent s'agripper à son lobe alors que mes mains venaient chasser la chemise qui voyageait sur ses épaules.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr   Mar 25 Sep - 15:03

Stuck in a moment
of emotion I've destroyed


Emportée par les volutes enflammées de ce désir persistant, cette envie de m'abandonner à ses caresses, je poursuivais la quête de son plaisir. Lucide, je n'aurais certainement pas cherché à le torturer de la frustration aguicheuse de mes baisers au vu du contrôle qu'il se devait de garder sur son pouvoir. Délicieux parfum de plaisir qui embrumait les sens. Je voulais partager cet instant d'égarement avec lui. Désinhibée, je voulais m'offrir à lui et qu'il s'offre à moi...

Volonté brisée par une porte à laquelle je ne prêtai pas attention. Ce qui ne fut pas le cas d'Ezelve. Continuant mes caresses, l'enlaçant et tentant de récolter un nouveau baiser, il m'arrêta en demandant que je sorte d'ici avec Cléotaine. Je me fichais de le cherchait ou nous cherchait... je me fichais des conséquences. Son amie prit ma main pour me guider. Me levant jusqu'à elle, je tentai de l'enlacer à son tour, l'embrasser comme une invitation à nous rejoindre. Mais l'humaine me tint aisément à distance, insistant pour que je la suive. Ce que je finis par faire. L'alcool me rendrait-il obéissante ? J'en savais trop rien... J'étais seulement triste de me séparer d'Ezelve. Le trouble des émotions mêlé à l'ivresse était un mélange détonnant...

S'écoulèrent quelques minutes où la fraîcheur de la nuit qui tombe me permit d'atterrir un peu, pas de trop. Cléotaine resta à me surveiller. Je la trouvais gentille. Pourquoi était-elle si gentille et si serviable envers Ezelve ? C'était beau... je la trouvais belle... de traits mais surtout de cœur. L'incube vint me récupérer. Je l'accueillis avec un grand sourire, voulant me lover contre lui. Sa main caressant mon visage me donna un vertige de sensations. Fébrile à son approche, je ne compris qu'un mot sur deux de ses paroles. « Ne me vole pas ton odeur... » le suppliai-je d'un air enfantin. Accrochée à lui, je n'avais d'autre choix que de suivre ses pas qui nous menaient chez Jesper. Je n'avais pas envie d'y retourner. Je ne voulais pas me retrouver seule. Je ne voulais pas retrouver mes songes.

Passage inéluctable qui allait me coûter cher au lendemain. Les vices de l'alcool... Cette seule perspective tournait l'ivresse à la tristesse. Et pourtant, je conservais la sensation d'avoir l'esprit enveloppé dans un nuage de coton. D'absorber tout ce qui se passait autour de moi. « Je serais morte sans toi Ez... tu m'as sauvée », prononçai-je au palier de la demeure en cherchant de mes yeux son regard pénétrant. Ce pouvait être pris pour une parole en l'air, mais elle était plus vraie qu'il n'y paraît.

Si ça avait été un vampire qui m'avait attrapée dans cette forêt ? Qui m'aurait vidée de mon sang comme mon amie... ou alors, quand bien même j'aurais tenté de survivre seule dans la forêt, quelle bestiole, maladie ou accident m'aurait ôté la vie ? Ez avait raison : ici j'étais en sécurité. Et auprès de lui, je me sentais réellement en sécurité. Jesper n'était qu'un mal à prendre en compte. Une épée de Damoclès qui s'assurait simplement qu'à tout jamais ma vie serait faite de nuances grisâtres. Ezelve y ramenait la couleur. Une couleur que j'aimais. Tant qu'il était là, que Jesper se contenterait de son jeu malsain sans me violenter physiquement ou abuser de moi, rien ne pourrait venir altérer cette affection que je lui portais.
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr   Mer 26 Sep - 11:53

Stuck in a moment
of emotion I've destroyed


Sa main eut l'effet d'un voile de soie que l'on me passait sur le visage. Comme pour mettre un bandeau sur mes yeux afin de m'épargner les prochaines heures. Douce et fragile, une caresse volée portant tous les risques.

La possessivité de Jesper ne m'avait pas échappée. Si je persistais à croire que ce dernier n'avait pas à contrôler nos émotions, nos sentiments, il m'était impossible de nier comprendre les enjeux d'un tel comportement l'un envers l'autre. Il tenait à Ezelve, il lui faisait confiance. Mais j'étais son jouet à lui, et non celui de son incube. Demain, j'aurais sans doute oublié les écarts qu'Ezelve faisait pour me venir en aide. Pour m'aider à souffrir Jesper. Mais au fond de moi, je conserverai cette reconnaissance profonde qui se lisait à cet instant dans mes yeux.

Son conseil me fit tristement sourire. Utiliser les dons qu'impliquait ma nature vampirique me forçait à accepter cette part de moi. Je n'étais pas prête pour ça... pas prête à accepter d'être ce monstre abjecte, cette aberration. Quand bien même Ezelve y voyait là un je ne sais quoi enthousiasmant et fascinant. Était-ce le fait que nous étions deux créatures ingrates ? Moi un hybride, lui un incube refusant d'abuser des plaisirs de la chair ? Cette idée pouvait paraître enfantine et naïve. Mais elle avait quelque chose de beau. Quelque chose de pur.

Mon regard à la stabilité incertaine se lovait dans les siens alors que je retenais cette envie de me blottir contre lui et de ne plus jamais m'en éloigner. De lui dire de rester avec moi cette nuit. De ne pas m'abandonner...

Nous entrâmes dans la maison. Gravîmes les marches. Il me fit couler un bain et me laissa là. Le temps que le baquet se remplisse, je restais assise sur la chaise mise à disposition. Ôtant un à un mes vêtements non sans difficulté, je finis par me relever et tenter de me tourner dos au miroir tout en observant les marques des coups de fouet reçus trois mois auparavant. Du bout des doigts, je frôlai quelques uns des sillons sur lesquels la peau s'était refermée. Les cicatrices avaient beau s'estomper, elles ne partiraient jamais réellement. Et alors ces marques que je conspuais, honteuse de m'être enfuie, devenaient la trace indélébile d'Ezelve sur ma peau. Je les acceptais, car si elles étaient la volonté de Jesper, elles étaient la main de cet incube qui me maintenait en vie.

Coupant le robinet, je me plongeai dans l'eau tiède avec des gestes lents. Je ne voulais pas risquer de tomber. Ma vue et mes réflexes étaient incertains. Mon corps avait l'air de bien encaisser tout l'alcool que j'avais bu... Noyée dans le calme, m'allongeant dans le bain pour que l'eau vienne faire obstacle à mes oreilles, je fermai les yeux. Le visage d'Ezelve se dessina sans mal. Ses yeux d'un bleu azuré, sa peau granulée et douce, ses mains sur mon corps... Ma dextre remonta ma hanche et vint se frayer un chemin au creux de mon intimité. Élan voluptueux qui balaya la frustration de cette soirée. Gémissements sourds qu'une oreille pourtant aiguisée pourrait intercepter. Je n'avais pas conscience de mon geste, juste envie de ressentir une once de ce qu'Ezelve avait su éveiller en moi...

Ce désir sans artifice.

De longues minutes passées, savon caressant ma peau, je sortis du bain et me séchai. Manquant de tomber, je fis chuter une brosse à cheveux en voulant attraper une nouvelle serviette. Le bruit alerta l'une des esclaves qui vint ouvrir la porte avec hâte. « Tout va bien ? » Je lui souris en répondant un simple « non » qui devait allègrement traduire mon état d'ébriété avancé. Elle parut choquée et se pressa vers moi. « Où sont Ezelve et Qhesira ? » Je haussai bêtement les épaules. « Le maître ne doit pas te voir dans cet état Klehr ! » Dit-elle en chuchotant avec force avant de m'enrouler dans la serviette. Elle m'aida à me sécher, me rhabiller puis à monter jusqu'au dortoir. L'esclave m'allongea sur sa paillasse en soupirant avant de me border et de quitter les combles. Le sommeil m'agrippa l'esprit à peine le temps de m'allonger. Un violent tournis puis le noir complet...
@"Ezelve"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr   

Revenir en haut Aller en bas
 
a4. Stuck in a moment of emotion I've destroyed ᚬ Ezelve & Klehr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos tubes préféré du moment...
» Qu'écoutez-vous en ce moment ♪
» ce-script-affiche-dans-la-barre-de-statut-le-temps-passe-sur-la-page-et-une-alerte-au-moment-ou-la-page-se-ferme
» Problème de visualisation de message au moment de l'édition
» A quels jeux vidéos jouez-vous en ce moment ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: RP :: Klehr 75705b-
Sauter vers: