Saom AD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Visage dévot ▬ Oscar & Irime

Aller en bas 
AuteurMessage
Vanka
Admin
avatar


Points : 1360
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Visage dévot ▬ Oscar & Irime   Jeu 19 Juil - 9:12

Visage dévot
Les heures ne se comptaient pas aux docks. Les luminaires permettaient aux derniers dockers de ramener les cargos qui devaient être déchargés cette nuit. Le plan des containers avait été étudié, tout était en règle. Tout du moins en règle pour moi. L'emplacement R120 était occupé par un chargement censé contenir des jouets. Le container a cependant été levé la veille. Remplacement fait cette nuit, il ne restait plus qu'à espérer qu'aucun agent d'inspection ne vienne fourrer son nez dans les parages. Et plus dangereux encore : les douanes. Mais ce serait partir du principe que la chance était de mon côté... alertant Oscar de l'arrivée du container tant attendu, il ne me restait plus qu'à croiser les doigts pour qu'aucun accroc ne se passe avant la nuit prochaine où ses hommes pourront décharger le fameux container.

En fin de journée, nous eûmes toutefois l'agréable visite de l'inspecteur fut annoncée. L'un des dockers affiliés à Moretti me regarda d'un mauvais œil : si quoi que ce soit était découvert, plusieurs têtes tomberaient. La sienne, entre autre. Et la mienne. De plus, ils n'hésiteraient pas à me faire porter la faute seule. Une responsabilité que je n'étais pas effrayée de devoir assumer, mais ça n'empêchait pas ma désolation de constater la couardise de ce type. Il avait sans doute beaucoup plus à perdre que moi... Cependant, je déplorais que ça puisse le concerner au point d'altérer sa confiance. C'étaient ce genre de détails qui pourraient nous mettre en port-à-faux. Loin de me démonter pour autant, je pris en charge le suivi de l'inspecteur. J'avais beau avoir volé ma place, menti sur mes diplômes et mes connaissances, un élan de confiance me laissait considérer que j'étais plus capable que je ne pouvais le penser.

Offrant un sourire et une certaine hospitalité à l'inspecteur, nous échangeâmes quelques mots autour d'un café que je préparai avec une attention certaine avant qu'il ne demande à pouvoir étudier le plan établi. Après lecture, l'inspecteur demanda à aller voir plusieurs allées. Il était accompagné de deux hommes, dont un qui prenait des notes. J'ignorais quelles allées ils voudraient inspecter. C'était un pile ou face empêchant de savoir s'ils croiseront ou non le container de l'emplacement R120. Un grand risque...

Près d'une demi-heure à parcourir les allées, on se rapprochait du container. Ils notaient l'expéditeur, le transporteur. Ils ne les ouvraient pas. C'était un soulagement qui ne me fit pas relâcher mon attention. Comme un karma perpétuellement en guerre contre moi, ils arrivèrent à l'allée R. S'approchaient de l'emplacement redouté. L'un cilla, portant son regard sur l'emplacement 120 puis sur le plan. Quelque chose n'allait pas, il s'en doutait. Mais avant d'y porter une attention plus soutenue, l'inspecteur se mit à faiblir. J'attirai l'attention sur lui, demandant s'il allait bien. Ses collègues s'approchèrent de lui et le suspicieux vint le soutenir. Il n'allait pas bien du tout... Il en vint même à régurgiter son précédent repas. Cachant mon air satisfait, je jouais le dégoût et pressai ses pairs à le raccompagner au poste de surveillance pour qu'il prenne un peu d'eau et s'étende. Mais l'inspecteur vint à tourner de l’œil, rejoignant le pays des songes. Ses collègues inquiétés me demandèrent d'appeler une ambulance tout en le raccompagnant aux bureaux. Composant le numéro, je suivis les instructions que l'on me donnait, soulagée de les voir s'éloigner de l'allée R.

L'inspecteur envoyé à l'hôpital, ses comparses le suivant, les docks furent nettoyés de leur présence. Cette nuit, dernier carra, le container devra être vidé.

Service terminé, une pause méritée, je m'apprêtai cependant une nouvelle fois alors que la nuit était tombée. Me rendant à mon travail, cette nuit je n'allais pas travailler. J'allais m'assurer que les hommes de Moretti feraient bien leur travail. C'est cependant avec surprise que je remarquai la présence du père. Avait-il été mis au courant de l'incident ? Je l'ignorais. Accepterait-il ma présence en cet instant ? Paramètre également inconnu. Mais sans me défaire, je m'avançai vers lui.
@"Oscar Moretti"

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
 
Visage dévot ▬ Oscar & Irime
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biore / serviette visage
» Échantillon Fanah (nettoyant visage)
» Effet Craquelure sur visage
» Le nouveau visage du site de Bouygues Telecom est en ligne !
» Hyundai ix35 Final Edition : une série spéciale limitée au visage exclusif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: Omerta :: Irime-
Sauter vers: