Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 15/01/2481
Φ Ne pas RP après le 01/03/2481
Flash info
Φ Soutenez After Dawn !
Φ AD recrute un admin
Φ Steros a besoin d'effectifs !
Φ --




Attendus
Merci de privilégier Steros
Merci d'éviter les Natifs
Personnages
30 joueurs ◈ 33 personnages
18 Hommes ◈ 15 Femmes
Helion 09 hab.
Reiver 09 hab.
Steros 06 hab.
Extérieur 09 hab.

Partagez | 
 

  Djebann - Choice is taken from our hands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Points : 171
Crédits : design by swan



 Sujet: Djebann - Choice is taken from our hands   Mar 24 Avr - 23:30

Choice is taken from our hands




15/01/2480



L'installation du nouveau camp avait sans doute quelque peu troublé les esprits de la communauté. Il faisait nuit noire à cet instant, les nomades s'attelaient à installer les dernières tentes afin de passer leurs seconde nuit sur ce nouveau terrain. Ils avaient pour habitude de ne pas rester au même endroit trop longtemps, de peur d'être repéré et attaqué. Cela était déjà arrivé, Liesel s'était faite kidnapper une fois, en tentant de suivre sa soeur aînée. Jetant un coup d’œil en direction de celle-ci, elle constata qu'elle était présente et occupée, la jolie rousse s'enquit à son tour de se rendre utile lorsqu'on vint l'interpeller. L'un des hommes semblait s'être démit le poignet en chutant, elle s'assit près de lui, éclairée par ce qu'elle pouvait et lui toucha très doucement le poignet.«Je ne pense pas que ce soit cassé... commença-t-elle sans pour autant arrêter de palper.  L'os doit seulement être sorti de son axe, mais, dans le doute, reviens me voir demain pour que je regarde ça en plein jour. » Elle jeta à l'homme un regard sérieux et autoritaire, la plupart d'entre eux se voulaient vaillants et costaux, cependant, c'était souvent au détriment de leur blessures qui devenaient plus graves avec le temps. Liesel n'avait jamais eut de formation, mais elle avait apprit sur le tard à soigner les petites plaies des autres, telle était sa fonction, son utilité. Elle prit le poignet fermement entre ses mains sèches et posa un regard doux sur l'homme. «Ca risque de faire mal, annonça-t-elle d'une voix blanche, mais une fois l'os remit dans son axe, la douleur devrait s'apaiser. » Une fois que son patient eut acquiescé, signifiant ainsi qu'il était prêt, Liesel entama plusieurs pression sur le poignet de celui-ci jusqu'à entendre un "clac" suffisamment important pour en conclure qu'elle avait correctement manœuvré. Alors qu'elle relevait ses pupilles en direction du visage de l'homme, Liesel constata que celui-ci s'était quelque peu tordu, un léger rictus amer s'était dessiné sur ses lèvres, lui donnant une allure peu honorable. Mais il n'avait dit mot durant l'opération et ne se plaignait pas à présent. Il remercia simplement la jeune femme d'un signe de tête et d'une main forte posée sur son épaule avant de se lever et retourner à ses occupations. Liesel se leva à son tour, attrapant rapidement la manche de l'homme «Tâche de ne pas faire l'idiot, s'enquit-elle d'une voix chaleureuse, essayes de te ménager au moins ce soir. »

Tout en frottant ses vêtements afin d'en retirer la poussière, Liesel se dirigea d'un autre côté du camp, là où d'autres s'occupaient de cuire ce qu'ils avaient trouvé sur la route. La communauté avait faim, et bien qu'ils ne soient pas nombreux, cela faisait tout de même une certaine charge de travail que de devoir nourrir  autant de personne. La jolie rousse n'était pas une cuisinière hors pairs, mais elle pouvait se débrouiller pour entretenir un feu et remuer les aliments. Une biche avait été attrapée dans la journée. « Liesel ? » lui intima sa mère qui venait de la rejoindre « Peux-tu t'occuper de la dépecer ? » Tentant de camoufler le dégoût que lui inspirait cette tâche, la jeune femme acquiesça sagement sous le regard insistant de sa génitrice. Celle-ci la remercia d'un signe de tête avant de faire demi tour et de s'atteler aux tâches restantes. S'armant d'une longue dague, détournant un instant les yeux, la jolie rousse entama le dépeçage de la bête, chose qu'on lui épargnait la plupart du temps. Son aînée était plus habile pour faire cela, elle en était capable sans la moindre culpabilité, sans le moindre dégoût, alors que la jeune sœur se trouva vite prise de nausée à force d'avoir du sang sur ses vêtements. Le liquide rouge dégoulinant du corps gisant de la bête, soufflant sur Liesel une odeur peu agréable qui avait tendance à lui retourner l'estomac, enfonçant sa dague dans la peau de la biche, elle se détourna un instant pour tousser, craignait de vomir sur le futur repas de la communauté. Crachant sur le sol, elle attendit que la nausée passe avant de se redresser et se tourner de nouveau vers l'animal.

Quelque chose de bizarre était en train de se produire, elle s'en rendait compte qu'à l'instant, trop absorbée peu avant par son mal être. Le camp était plongé dans le calme le plus total et la tension qui les entourait commençait à être palpable. Serrant la dague dans sa main, elle chercha du regard son aînée qui avait disparue de son champ de vision. Quelque chose se tramait, tous étaient sur le qui-vive, mais Liesel ne parvenait pas à comprendre la cause de cette tension. Elle jeta des coups d'oeil furtifs tout autour d'elle, mais rien ne parvenait à ses pupilles, pourtant, elle avait le sentiment que quelque chose n'allait pas. Elle se sentait observée. C'est alors qu'un bruit vint attirer son attention, sur sa droite. Puis sur sa gauche. Non loin d'elle finalement, des cris commençaient à se faire entendre. Liesel connaissait quelque peu le terrain, c'était la seconde nuit qu'ils passaient ici, ils se dirigeaient vers Helion et la communauté s'était accordée une petite pause car les troupes étaient trop fatiguées. Pour autant, lorsqu'elle couru loin de la bête pour s'abriter et tenter de trouver sa soeur, elle ne put continuer son chemin car de nouveau prise par une nausée. Sa mère qui quelques minutes auparavant était à ses côtés, se trouvait là, étendu sur le sol, libérant son dernier souffle.

La rousse sentit alors la paniquée la posséder. Le bruits des cris et des coups de feu se mêlaient aux battements affolés de son coeur, elle cherchait du regard Eiven, tentant de trouver cette dernière, s'assurer qu'elle allait bien, elle couru au travers du camp sans jamais se faire attraper, mais en s'éloignant quelque peu de celui-ci, des atrocités qui étaient en train de s'y produire, elle finit par tomber sur celle qu'elle cherchait. Eiven était entouré par plusieurs assaillants, ils ne semblaient pas particulièrement commodes ni enclin à laisser partir son aînée. Sans doute aurait-elle dû crier pour attirer l'attention sur elle et permettre à sa soeur de s'enfuir, sans doute aurait-elle put les surprise et en poignarder un à l'aide de la dague qu'elle avait fermement gardé dans sa main. Mais elle ne fit rien. Les mains tremblantes et les genoux peu stables, la jolie rousse observait la scène d'un air absent, celle-ci lui parut durer une éternité. Pourtant, tout arriva très vite, Eiven n'était pas en position de force, elle était en danger et personne ne semblait pouvoir la sauver. Personne sauf Liesel. Des bruits de pas sur sa gauche la sortirent de sa stupeur, on l'avait repéré. Sans plus y réfléchir, la jeune femme se détourna, laissant sa sœur auprès de ses attaquants, la laissant affronter potentielle mort sans se retourner, elle courut aussi vite qu'elle le put sans jamais lâcher son arme. Les pas qui la poursuivaient avaient disparu, il n'y avait plus qu'elle et sa course folle dans une direction inconnue. Elle ne pouvait pas s'arrêter.

Jamais Liesel ne sut combien de temps elle avait courut, ni même la distance qui l'éloignait du camp et de sa position actuelle. Le soleil commençait à se lever, réchauffant quelque peu les environs, elle ralentit quelque peu le pas. Ses jambes étaient chancelantes, son cœur était serré et de nombreuses larmes coulaient le long de ses joues alors qu'elle se rendait compter de ce qu'elle venait de faire. Elle avait abandonné sa sœur. Celle qui l'avait toujours aidé, soutenu, sauvé. Elle venait de l'abandonner face à une morte plus que certaine. Elle s'était enfuit sans savoir si des blessés avaient besoin de son aide, peut-être aurait-elle pu sauver des vies puisqu'elle n'était pas capable d'en prendre. Elle n'était pas capable de se défendre, et à présent, Liesel était seule en terrain hostile, elle ne connaissait ni les environs, ni ceux qui pouvaient y vivre. Peut-être n'y avait-il personne d'ailleurs, tout semblait menaçant malgré la douce lueur de l'aube. C'est alors qu'elle s'écroula, laissant ses jambes se plier sous son poids, elle tomba à genoux, la tête baissée. Secouée par de nombreux sanglots, elle n'entendit pas d'abord les pas qui semblaient lui tourner autour. Elle resta là un moment, immobile avec ses vêtements tâchés d'un sang qui n'était pas le sien. Elle n'était pas blessée, pas une égratignure, rien. Ses muscles étaient douloureusement tendu et son attention fut accaparée par un bruit sortit tout droit des bosquets sur sa droite. Elle tendit son poignard dans cette direction sans la moindre conviction et articula d'une voix étranglée. «Qu-qui est là ?! » Elle fouilla du regard les environs, sans bouger, mais fut incapable de percevoir quoi que ce soit. «J-Je vous ai entendu... je sais que vous êtes ici » Entama-t-elle, tendant de se convaincre elle-même qu'il y avait quelqu'un. Elle était sur le point de céder à l'idée que ce n'était qu'une illusion quand un second son la conforta dans sa déduction. «Je suis armée! » cria-t-elle alors que sa voix se brisait dans un nouveau sanglot.


«Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. »


CODAGE PAR AMATIS
@"Djebann Jacks"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Djebann - Choice is taken from our hands
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POOHSHYOUR HANDS UP !
» ouvrir une section Illustrator ?
» Comment faire une sélection multiple
» Hold my hands above my head and push my face into the bed | H03-14 & H04-12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: RP :: Liesel-
 
Sauter vers: