Saom AD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Altered reality (ft. Malkina)

Aller en bas 
AuteurMessage
Vanka
Admin
avatar

Points : 1150
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Altered reality (ft. Malkina)   Mar 20 Mar - 13:34

Altered reality
Quelques noms sur une liste. Lettres ondulées d'une ancre noire inaltérée. Des noms barrés, des noms cochés. Je soupirai en les relisant. J'en avais parcouru du chemin pour en arriver là... Jamais, au départ de cette aventure, je n'avais imaginé me retrouver dans cette situation. Le cinquième anniversaire de mon départ d'Helsinki approchait. Je me souvenais de mes adieux à Zven. De cette dernière nuit passée à l'institut où reposait mon frère. Meik... Il m'arrivait encore de rêver à lui. De le voir ouvrir les yeux, marcher. Il n'avait jamais su parler dans mes rêves, autant qu'il en est incapable dans la vie réelle. Mais ça n'empêchait pas son génie et sa détermination. J'étais sûre de faire le bon choix en le laissant en vie, et que ce choix n'avait rien d'égoïste. Il voulait rester envie. Meik aimait tellement la vie... J'avais beau être sa jumelle, il m'était impossible de lire dans ses pensées et de savoir s'il tenait à rester dans cet état. Qu'aimer la vie ne signifiait peut-être pas pour lui rester dans le coma en attendant après tant d'années que la conscience lui revienne. Je m'étais posé un tas de questions : m'entendait-il, me sentait-il ? Avait-il seulement des pensées ? Pour ne pas culpabiliser de son état, je m'étais dit que oui... Meik pouvait encore faire tout ça. Son auxiliaire devait lui passer des morceaux de musique. Il m'arrivait, dans les moments de chagrin, de lui demander de me le passer au téléphone. Cela faisait trois ans que j'avais arrêté ça. Sentant à quel point cela m'affectait... c'était d'une pénibilité sans nom. Ne pas le sentir près de moi me coûtait énormément.

Pour ce mal, pour ces peines, je m'étais juré de retrouver une bribe de notre famille. Que nous ne soyons pas ainsi isolés sans ancre jetée. Les pistes et enquêtes de détectives privés hors de prix m'avaient conduite à Arcadia. Mais à m'acclimater, j'avais bien compris que prononcer le nom de Grigory Volkov, le mari de ma tante Lykke Volkova, n'était pas sans prix dans cette ville. J'ignorais ce qu'ils avaient fait de mal, ce qui leur était même arrivé. Tout ce que je savais, c'était que Grigory n'était plus. Qu'en était-il de Lykke ? Et leur fille, Milena ? J'avais mis un pied à Ashmill, puis plus récemment un pied à la Bratva. Je l'avais croisée, cette cousine égarée. Milena... Entourée par des personnes auxquelles j'ignorais si j'avais ne serait-ce que le droit de dire bonjour. Sans en avoir peur, je préférais marcher sur des œufs. La Bratva était ma nouvelle famille, une appartenance qui me donnait l'impression d'être revigorée pour une raison qui m'échappe. Mais l'étiquette et la discipline paraissaient avoir une importance non négligeable pour un shestyorka voulant rester en vie. Ne voulant outrepasser mes droits au sein de cette mafia, je prenais des pincettes dès qu'il s'agissait de cette enquête que je menais.

Ce jour, je l'avais attendu. Ce jour où l'on m'indiquerait le nom de Malkina Pouchkine. Je n'avais pas bien compris sa place au sein de la Bratva. À ma connaissance, la vedmak était une sorte de médium... de pythie. Il me paraissait aberrant qu'une famille comme la nôtre s'en remette à ce genre de personne et lui octroie un rang tout à fait particulier. Cependant, mes leçons m'avaient informée de l'importance chez les Russes des croyances et autres superstitions. Alors ça ne me choquait pas plus que cela. Ça... dénotait simplement avec la droiture d'une telle faction. Acceptant ceci, j'acceptai de me rendre chez cette personne. Elle pouvait répondre à certaines questions, m'avait-on assuré. Ce qui m'intéressait le plus, c'est qu'il s'agissait d'une personne que j'avais vue en compagnie de Milena.

Me rendant à la boutique que l'on m'avait renseignée, je compris qu'il allait falloir prendre sur moi. Ce repère de diseuse de bonne aventure ne m'inspirait pas une grande confiance. D'un naturel froid et placide, je balayai attentivement la boutique du regard, patientant en nourrissant ma curiosité de toutes ces bizarreries que Malkina soit disponible. Lorsque ce fut le cas, je m'approchai avec ce qui semblait être un sourire cordial aux lèvres. « Bonjour, je suis Herkja Madsen. Êtes-vous Malkina Pouchkine ? On m'a demandé de venir vous voir », m'annonçai-je en tâchant d'élaguer au mieux mon accent finlandais. J'avais beau être parfaitement polyglotte, cet accent paraissait indélébile, comme inhérent à ma personne. « Je ne suis pas familière avec toutes ces... choses, mais on m'a assuré que vous pourriez répondre à certaines questions. » Sans doute était-il plus honnête de lui avouer ceci avant tout échange.

Des questions, il y en avait des tas. Des questions sur l'état de mon frère, sur Zven - bien que j'aie confiance à l'ancien bras-droit de mon père, je craignais qu'il ne dirige l'empire Madsen que selon ses envies et non dans le respect des valeurs de ma famille... le rachat de plusieurs usines commençait à me faire douter de lui... - et des questions sur ce que je cherchais réellement en m'étant rendue dans cet endroit. La piste de Milena, bien sûr, mais je sentais en cet endroit une sensation étrange et familière à la fois. Comme si quelque part, loin des livres, des leçons et des règles, j'avais des souvenirs liés à cet univers pourtant inconnu. L'impression d'avoir un vide dans mon passé... Je détestais cette sensation mais me gardai de laisser ces doutes se peindre sur mes traits.
@"Malkina Pouchkine"

_________________
Danse avec moi, poupée de crinoline. Deviens ma proie, libertine. Vierge aux abois, vas et viens, défais-moi donc ce lit a baldaquin qu'en 2 temps 3 mouvements l'on badine. Sonnez l'hallali sonnez ma mise à mort. Sonnez l'hallali sonnez ma mort.


Dernière édition par Vanka le Jeu 22 Mar - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar

Points : 1150
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: Altered reality (ft. Malkina)   Mer 21 Mar - 9:34

Altered reality
D'une démarche altière à la tenue familière, la jeune femme s'excusa auprès de moi de son accoutrement, prétextant que ça l'aidait à se sentir en lien avec ces dites choses sur un ton légèrement amusé. Je n'avais pas voulu lui paraître désobligeante le moins du monde, mais il semblait qu'il était trop tard. Ou peut-être que la remarque l'amusait tout bonnement sans avoir à y trouver la moindre aigreur... Les paroles qu'elle prononça m'étonnèrent. Un étonnement que je parvenais sans mal à masquer sous le visage de marbre que j'affichais. Elle disait ne pas être la meilleure guide, mais était guide tout de même, et ce de la Bratva. Je tournai légèrement la tête pour m'assurer que nous étions seules si de telles déclarations devaient continuer à fuser dans tous les sens sans crier gare. Je m'approchai d'un pas avenant vers elle, lui adressant un sourire courtois. « Nous avons plus d'un ami en commun », affirmai-je face à son avancée. Je n'étais pas sûre de savoir ce que je voulais trouver... Enfin plus tellement sûre. Ce lieu où le mysticisme se confrontait à mon scepticisme ne m'inspirait guère confiance. Ce qui pouvait aisément se comprendre. En tout cas pour une personne qui, à la devanture, aurait passé son chemin et non pousser la porte.

Ne sachant comment les choses devaient se dérouler, je décidai toutefois de m'aventurer dans ce milieu dont j'ignorais pratiquement tout. « Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce que la faction fasse appel à des personnes telles que vous, n'y voyez aucun offense. Seulement j'émets quelques réserves concernant les méthodes par lesquels vous apportez ces dits conseils... En quoi ça consiste exactement ? » Lui confiai-je en conservant un ton calme et neutre, dénué de fioritures que les expressions et émotions savent apporter à des mots. Cette placidité dans la voix était toutefois ponctuée de cet accent finlandais qui suffisait à donner à ma locution une note atypique pardonnant mon manque ponctuation.

Mon incrédulité n'était pas prête à accepter ce que cette femme était capable de faire et comment elle pouvait le faire. Une réticence à laquelle j'étais enchaînée par un esprit agnostique se défendant de céder aux croyances bâtardes et divines. Comme un filtre apposé à mon esprit qui se fermait dès lors que l'inexplicable se produisait. Sans doute avais-je enfoui et corriger bien des souvenirs qui, ainsi, ne pouvaient trouver d'explications rationnelles. Ma famille n'était pas si normale que je le pensais. Toutes avaient une histoire, mais la mienne avait une part d'ombre que jamais je n'avais accepté au point de ne rien avoir retenu. Occultant la moindre faille, forgeant avec le temps une imperméabilité solide face à ces faits inconsidérés. Peut-être que l'idée de raviver certains de ces souvenirs me faisait reculer plus que la crainte des réponses qu'elle pourrait m'apporter...
@"Malkina Pouchkine"

_________________
Danse avec moi, poupée de crinoline. Deviens ma proie, libertine. Vierge aux abois, vas et viens, défais-moi donc ce lit a baldaquin qu'en 2 temps 3 mouvements l'on badine. Sonnez l'hallali sonnez ma mise à mort. Sonnez l'hallali sonnez ma mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar

Points : 1150
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: Altered reality (ft. Malkina)   Dim 1 Avr - 10:38

Altered reality
La curiosité de la jeune femme était piquée. Comme une aiguille dont le chas tente de traverser le tissu afin de tresser les fils de la compréhension. Un schéma dansant au gré de ses prunelles qui me dévisageaient, m'observaient. Elle avait une façon étrange de me considérer qui n'était pas pour me mettre particulièrement à l'aise. Cependant, je passai outre son attitude, mettant ceci sur le compte de l'ésotérisme qui émanait de cette boutique insolite.

La jeune femme m'expliquait la nuance de sa fonction auprès des nôtres, appuyait la complexité d'obtenir les réponses aux questions que l'on se pose. Reculant de quelques pas mesurés, elle ouvrit un rideau dévoilant une table prête à nous accueillir. Dubitative, je laissai mes yeux suivre le mouvement de l'épais tissu pour voir au plus vite ce qu'il dissimulait. Une table vers laquelle j'allais devoir me diriger à la seule condition d'abandonner mon scepticisme. Je m'approchais de pas peu assurés et marquai un temps de pause avant de traverser le rideau qui me séparait de ce monde. Je cillai longuement et échappai un soupir en m'avançant jusqu'à l'endroit où m'attendait Malkina. « Un esprit vidé de ses impressions et de ses jugements pourrait convenir ? Telle une page vierge sur laquelle vous aurez loisir d'écrire et moi loisir de disposer une fois sortie de votre antre ; si j'en sors vivante », ajoutai-je en souriant, tentant de faire passer cela pour de l'humour même si au fond, cette question était plus vraie que je ne souhaitais l'avouer.

La peur était un leit motiv bien étrange dans lequel je ne me perdais que pour sa capacité à disséminer au travers des muscles l'adrénaline redoutable, revigorante et pénétrante. Une énergie nécessaire au fonctionnement d'une machine. Le corps humain se résumait à ça pour moi : une machine. Les peurs faites de nos esprits avaient cela de rassurant qu'en premier lieu, cette enveloppe charnelle était touchée bien avant l'esprit. Hors ici, il me paraissait limpide que l'on chercherait à atteindre la conscience avant le corps. Une perspective à laquelle j'acceptais de m'ouvrir. Cette impression d'accorder ma confiance à une personne qui m'était encore bien trop inconnue me rendait vulnérable et je détestais cet état... Pourtant, à pénétrer l'enclave, je signais silencieusement l'acceptation de ce qui s'y déroulerait et ce, sans jugement. Sans rejeter ce que je pourrais voir ou entendre. L'impression d'une ombre regardant par-dessus mon épaule, d'une menace planant au-dessus de ma tête, est-ce que cela faisait partie de son tour ?
@"Malkina Pouchkine"

_________________
Danse avec moi, poupée de crinoline. Deviens ma proie, libertine. Vierge aux abois, vas et viens, défais-moi donc ce lit a baldaquin qu'en 2 temps 3 mouvements l'on badine. Sonnez l'hallali sonnez ma mise à mort. Sonnez l'hallali sonnez ma mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar

Points : 1150
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: Altered reality (ft. Malkina)   Mar 3 Avr - 23:10

Altered reality
Il m'était impossible de croire sans voir. De prétendre accepter une réalité qui n'est pas la mienne. Nous percevions tous les choses d'une manière différente, créant nos vérités aux côtés de celles d'autrui. Parfois, elles interféraient, reconsidéraient certaines questions, certains faits. J'étais prête à remettre mes vérités en jeu, ma réalité. Mais il m'était impossible de promettre que j'accepterai la sienne avec aisance. Disposée à entrer dans ce monde en laissant derrière-moi mes appréhensions pour ne faire appel qu'à mon pragmatisme : prendre les faits comme ils se présenteraient à moi, m'octroyant le temps de savoir ce que j'en ferais, les accepter ou non. Un léger nœud au ventre, je m'avançai pour m'installer.

Un face à face qui mit en scène divers objets ésotériques que je me contentai d'observer d'un œil neutre. Froideur au visage, ton naturel de mes traits glacés, je considérais chaque élément dans l'attente des instruction de Malkina. Elle en vint à faire place nette sur le milieu de la table qui nous séparait afin d'y poser ses mains, m'invitant à loger les miennes sur les siennes. Un geste auquel je me prêtai en des mouvements lents et calculés. Ma respiration restait stable, même si une légère anxiété m'éprenait, je n'exprimais aucun signe de stress pesant. Seule l'attente insipide face à un inconnu que jamais il ne m'avait été donné de découvrir. Si bien des choses savaient capter mon attention, le domaine de l’ésotérique m'avait toujours laissée de glace, d'une consternation qui m'en avait toujours éloignée. Aujourd'hui pourtant, m'y voici. Face à face avec la médium à ne plus savoir quelles étaient les réelles questions qui m'avaient menées jusqu'à sa porte. Je sortirai en vie, informée. Ce n'était pas de réconfort dont j'avais besoin... pourtant, ces mots me laissaient confiante.
@"Malkina Pouchkine"

_________________
Danse avec moi, poupée de crinoline. Deviens ma proie, libertine. Vierge aux abois, vas et viens, défais-moi donc ce lit a baldaquin qu'en 2 temps 3 mouvements l'on badine. Sonnez l'hallali sonnez ma mise à mort. Sonnez l'hallali sonnez ma mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Altered reality (ft. Malkina)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Altered reality (ft. Malkina)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (m) ADAM LEVINE, MATT BOMER, CAM GIGANDET ... ✜ we met and it was epic, but the sun came up and reality set in.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: FWTT-
Sauter vers: