test
 

Partagez | 
 

 aa. Au coin du feu (Oz א Klaehr)

Aller en bas 
avatar

Points : 941
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd
Admin
MessageSujet: aa. Au coin du feu (Oz א Klaehr)   Dim 11 Mar - 21:27

Au coin du feu
Une fin de journée comme une autre. De celles qui furent calmes et appelaient à se gâter une fois la nuit tombée. Il y avait encore peu de clients, mais la plupart des habitués étaient là. Certains inconnus encapuchonnés se prêtaient à des messes basses inaudibles à moins d'être penché sur leur table. Deux cervoises devaient leur être amenées. Un sourire, me demandait le tenancier. Je le lui accordai et apportai sans un mot leurs breuvages aux voyageurs en halte à La Maudite. Rares étaient les enfants de cœurs qui fréquentaient l'établissement et ces deux-là avaient l'air de ne pas déroger à la règle.

Une fois le service fait, je retournais vers le comptoir lorsqu'une main vint saisir mon poignet, arrêtant ma course. « Nebel ! Tu ne nous fais pas l'honneur de ta compagnie ? » Il m'attira à lui dans un élan qui me fit atterrir sur ses genoux. « Lâche-moi Khein... » Soupirai-je après la surprise de son assaut passée. Lui et ses deux comparses étaient des piliers de La Maudite. Pas de quoi être fier et pourtant ces deux manants paraissaient l'être. J'ignorais ce qu'ils faisaient dans la vie mais je savais qu'ils passaient tout leur temps libre dans les parages. Ce qui n'était pas pour me mettre en confiance. Mais ici, je savais qu'ils ne me feraient rien. Sans parler de respect, ils savaient que s'ils venaient à faire le moindre faux pas, il ne faudrait pas attendre longtemps avant qu'Arne ne les jette impunément de l'établissement. Ce qui ferait certainement pester le tenancier...

Alors je devais calmer le jeu. Éviter de les vexer tout en évitant qu'ils ne fassent de faux pas risquant de créer l'esclandre. « Allez... ça fait longtemps qu'on ne t'a pas vue danser, danse pour moi poupée », demanda-t-il en me lâchant. Me mordillant l'intérieur des lèvres, je tentais de trouver un moyen d'échapper à leur requête. L'un fit signe au barde qui était chargé d'animer la salle pour que celui-ci joue une nouvelle musique avec ses deux instrumentistes. Mon cœur se serrait, palpitant de plus en plus vite, comme à chaque fois que ces circonstances se présentaient. Je jetai un œil vers le tenancier. Ce dernier regardait en ma direction, croisant mes yeux et m'intimant d'un froncement et d'un hochement de tête de m'exécuter.

Je savais ce qu'il attendait... Alors je passai une main autour des épaules de Khein en lui accordant un sourire. « Tout dépend de la valeur que tu m'accorderas », lui lançai-je d'une voix lascive que j'abhorrais. Je savais maîtriser ma voix, lui donner bien des airs, bien des intonations pour obtenir le résultat désiré. Et je m'en servais auprès des clients plus qu'avec n'importe qui. Il sortit de sa bourses quelques couronnes, les glissant dans la mienne. Je priais pour que quelqu'un m'en donne plus pour que je chante plutôt que me dandine contre ce poivrot, mais l'espoir était rarement suffisant dans ces cas-là... Alors à contre-cœur, je m'exécutai, entamant quelques mouvements aguicheurs pour Khein sous les yeux attirés de certains clients.
‹c› Vanka

_________________
in the darkest moments
i'm the dark messiah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
avatar

Points : 941
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd
Admin
MessageSujet: Re: aa. Au coin du feu (Oz א Klaehr)   Jeu 29 Mar - 15:32

Au coin du feu
Certaines filles contraintes à faire ceci et plus encore me disaient qu'il suffisait de penser à autre chose. De fermer les yeux et de ne voir qu'un monde que je me façonnerai. Un univers que je contrôlerai où tout ceci ne serait qu'un moyen de rêver, de s'évader. Je n'y parvenais que difficilement... La musique, les éclats de voix, la sensation de leurs regards et yeux lubriques se posant sur moi... j'avais l'impression que chacun me salissait un peu plus à chaque fois. Arne... pourquoi tu m'as balancée dans cette jungle... Même si aujourd'hui je méritais les quelques couronnes que je gagnais - et qui partaient directement dans les caisses d'Eckard vu les frais de logement, d'habillage et de nourriture - j'en venais parfois à regretter ce passé à voler. L'incertitude d'avoir un toit au-dessus de ma tête, d'avoir de quoi manger et même boire, m'enracinait dans cette taverne maudite éponyme. Dépendante à la fois du peu de confort que cela m'accordait et de cette dette que j'ai envers Arne, je me savais enchaînée à cet endroit pour quelques saisons et années encore.

Faisant ce pourquoi on me payait, mes courbes ondulaient au rythme des mélodies, une touche lascive venant s'ajouter au fil des mesures jouées. Lorsqu'un homme vint approcher de plus près. Trop près. Je m'arrêtai, ce qui provoqua quelques protestations. « Eh ! Si t'allais voir ailleurs ?! » Pesta Khein en se levant pour se mettre entre l'inconnu et moi. Au loin, le tenancier interpella l'habitué pour qu'il laisse l'autre client tranquille. Je fronçai les sourcils, craignant de comprendre ce qui m'attendait. Le propriétaire de la Maudite parvint à se faire rasseoir Khein. Je m'éloigne quelque peu alors que le client s'approche de moi. D'un regard fuyant, je reste face à lui. « Que puis-je pour votre service ? » Malheureusement, je n'ai pas de sourire à lui servir, craignant d'être amenée à l'étage où quelques chambres permettent d'accueillir les clients - avec ou sans belle compagnie. C'est difficilement que je masquais mon malaise mais l'agitation ambiante dissipait mon visage et ce manque de motivation dont je pouvais faire part.

Le client qui se présentait à moi n'avait rien de comparable à ces bougres venant écouler leur solde dans des verres et des filles plutôt que de faire quelque chose de constructif sur leur temps libre. Mais un beau visage et une allure soignée n'étaient pas synonymes de décence et de respect. On m'avait d'ailleurs mis en garde face aux hommes trop bien sur eux pour fréquenter cet endroit. Certaines n'étaient que des détraqués attendant d'être en privé pour laisser leur vrai visage s'exprimer. D'autres des protecteurs voulant éradiquer les mauvaises mœurs à Corona. L'appréhension était lisible dans mon regard alors que j'attendais de savoir ce que cet homme voulait obtenir. Si Eckart l'avait laissé distraire ma danse, c'était forcément parce que les couronnes se trouvaient déjà dans ses poches...
‹c› Vanka

_________________
in the darkest moments
i'm the dark messiah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
 
aa. Au coin du feu (Oz א Klaehr)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coin escalier
» Un petit coin de Bourgogne
» Usurpation de photos sur le bon coin
» [Résolu] très très lent !!! ( facetheme )
» drôle de son pour une vapeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: Vanka-
Sauter vers: