Saom AD


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ac. Une conjonction organisée - Slohan

Aller en bas 
AuteurMessage
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: ac. Une conjonction organisée - Slohan   Lun 8 Jan - 12:53

Une conjonction organisée
avec @"Slown Erzion"
Avec mes préoccupations de ces derniers jours, je n'avais pas encore pris le temps d'accueillir la nouvelle survivante qui m'avait été assignée. Bien que je me sois longtemps tenu à l'écart des intégrations, je n'ai jamais cessé d'accepter de prendre de nouvelles têtes sous mon aile. Ce n'était pas lié à un besoin de contrôle, de main mise sur au moins quelques visages qui allaient passer les remparts et partager notre vie, mais une simple habitude. Les heures étant calmes, j'avais accepté qu'une certaine Slown me soit confiée. Malheureusement, je n'avais pas encore pris le temps de m'attarder sur sa personne et notre première rencontre se faisait au lendemain de son arrivée. Cela ne devait sans doute pas la rassurer. Mais j'aurais peut-être l'occasion de me rattraper en lui faisant découvrir le campement et sa communauté.

Fignolant quelques attributions de logements, ce fut un protecteur curieux qui vint me rappeler mon rendez-vous avec ladite Slown. « Alors Zorhan, pas mal la nouvelle ? » Je soupirai. « Toi un jour tu vas t'en prendre une et tu ne l'auras pas volée... De quelle nouvelle tu parles ? » Son sourire s'envola à ma remarque mais il plissa les yeux, intrigué. « Bah, celle qui est arrivée hier au camp, c'était pas avoir toi qu'elle devait faire son intégration ? » Fermant les yeux une seconde, je jurai intérieurement. « On règle les affaires par ordre de priorité, je la verrai juste après ça », me justifiai-je auprès du protecteur en parlant de cette fameuse attribution. Il arqua un sourcil et s'en alla. Je terminai rapidement ma discussion concernant les derniers changements d'attribution à faire puis me rendis d'un pas rapide jusqu'à mon bureau où j'étais censé rencontrer Slown. Elle devait sûrement être perdue toute seule dans le camp... Une chose est sûre, ça ne partait pas forcément bien... Lorsque j'entrai dans mon bureau, je trouvai la jeune femme assise, silencieuse et calme en apparence.

Me raclant la gorge pour attirer son attention, j'avançai vers elle tout en gardant une certaine distance. Certains survivants n'étaient pas des plus enclins à se laisser approcher. Une distance de sécurité pouvait prévenir des mauvaises surprises. Je saurais sans peine me défendre face à ce bout de femme, mais sait-on jamais. « Je suis Zorhan Eight. Tu dois êtres Slown. » Évitant de l'assommer de paroles, je marquai une courte pause avant de me présenter plus en détail. « Je suis l'intendant du camp, je m'occupe de l'organisation de la vie en communauté et de temps à autres, j'aide de nouveaux arrivants à s'intégrer parmi nous. » Je m'appuyai contre le bord de mon bureau, l'observant sans trop d'insistance. Je pestai intérieurement de penser à la question du protecteur : oui, elle plutôt pas mal la nouvelle. Si je le recroise aujourd'hui, je laisserai Slown le claquer, juste pour la forme. « Peux-tu me raconter un peu ton histoire ? Ou préfères-tu qu'on parle d'autre chose pour l'instant ? » J'étais bien placé pour savoir que parfois, on ne voulait pas évoquer son passé avec le premier venu... Ce que je respecterai si c'était le cas pour Slown.
☾ anesidora

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come



Dernière édition par Vanka le Jeu 1 Fév - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: ac. Une conjonction organisée - Slohan   Mar 9 Jan - 21:09

Une conjonction organisée
avec @"Slown Erzion"
La jeune femme me précisa son nom, comme une confirmation permettant de faire des présentations équilibrées. Inutile d'être bien observateur pour comprendre que cette femme ne venait pas de l'extérieur. Enfin, qu'elle n'y avait pas été forgée. Et en un sens, ça me rassurait. Non pas que je manquais de considération face aux survivants, mais cela annonçait une communication sûrement plus simple et une intégration moins... difficile. Je soupçonnais Caelyne de m'avoir donné intentionnellement cette femme en considérant que je devais avoir bien assez de préoccupations pour ne pas avoir à charger une personne pouvant potentiellement causer le moindre problème. Slown avait l'air d'être une bonne personne, j'étais curieux de savoir ce qui s'était passé pour qu'elle se retrouve dehors. Je l'écoutai alors d'une oreille particulièrement attentive. Sa tentative d'humour me fit arquer un sourcil et lever le coin de mes lèvres - plus par politesse que par amusement - mais je ne l'interrompis guère.

Son parcours me laissait dubitatif. Elle me confia son besoin de partir, de voir autre chose. Laissant mon regard voguer au coin de la pièce, j'essayai de me mettre à sa place un instant. Elle ne devait manquer de rien au dôme. Et le dôme avait sans doute beaucoup à lui offrir. Pourquoi partir ? S'aventurer dans ces terres hostiles ? Troquer la sécurité, l'abri, la nourriture et la communauté pour un inconnu plus dangereux que tout ce qu'on peut imaginer... Ou alors elle ne savait pas. La naïveté lui avait fait miroiter un monde viable, où elle pourrait s'en sortir sans trop de dommages. Je n'allais pas prononcer le moindre jugement sur son choix, ne voulant pas être indélicat face à elle. Il faut dire que je n'étais pas des plus fins... Il m'arrivait parfois de mettre les pieds dans le plat sans m'en rendre compte. Je la jaugeais alors qu'elle semblait avoir un instant d'absence. Des pensées pouvant peut-être abriter ses remords d'avoir fait le choix de partir ? Ou peut-être tout autre chose... Je me servis de ses derniers mots pour ne pas laisser de gêne s'installer entre nous et ce regard qu'elle osait enfin m'adresser. « Quelles barrières ? Pour les personnes de ton rang, Helion est une aubaine, un nid confortable et protecteur. Qu'est-ce qui t'a décidé à en sortir ? » Ma question n'était peut-être pas des plus avisées, mais après tout, nous étions là pour faire connaissance. Se cerner l'un l'autre. Moi plus qu'elle car je devrais ensuite exposer son cas aux régisseurs quand viendrait le jour de son acception ou de son exclusion.

Une certaine fatigue se lisait sur son visage. Et malgré ses efforts pour paraître sereine et enjouée, je notais une lassitude pas seulement physique, mais également morale. Je me détachai du bureau et m'approchai d'elle. « Si tu ne veux pas répondre à une question, ne te force pas. On a plusieurs jours devant nous. Rien ne presse. Tu... tu veux quelque chose ? À boire, à manger ? » À ces mots, je posai une main rassurante sur son bras. Un toucher doux sans aucune agressivité aucune. Une façon de tester sa sociabilité. Bien des personnes refusaient le contact physique et ça m'avait toujours été utile de tester cette appréciation. Rejet comme acception étaient tout deux assez révélateurs.
☾ anesidora

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: ac. Une conjonction organisée - Slohan   Mer 10 Jan - 21:15

Une conjonction organisée
avec @"Slown Erzion"
Mon but n'était pas de la piéger ni de la confronter au modèle de Steros. Avec n'importe quelle personne qui m'avait été confiée pour une intégration, je laissais d'abord l'autre prendre la température, voir ce qui l'intéressait, ce qui le stimulait. Insérant progressivement à mesure du temps quelques règles de vie et mode de pensée qui pouvaient correspondre à Steros. Une personne en confiance était plus encline à faire des compromis que quelqu'un à qui on forçait la main. Entendre Aliam parler aux plus fervents de ses disciples m'avait appris bien des choses sur la façon de se conduire avec autrui lorsqu'on souhaitait en obtenir quelque chose. Ce n'était pas vraiment mon cas, Steros n'était pas un bastion de recrutement. On ne se battait pas pour ramener de force les survivants afin de les contraindre à vivre comme nous le souhaitions. La démarche était très différente. Il fallait jauger ce que la personne pouvait apporter et si elle convenait à la vie que l'on développait au campement. Ceux qui ont été forcés de changer pour s'adapter n'ont jamais fait long feu ; chassez le naturel et il revient au galop.

Slown s'autorisa à me répondre malgré ma recommandation. Ce qui était pour mon plaisir. Les mots qu'elle prononça ne manquaient pas de justesse. Elle semblait avoir un esprit fin, ce qui annonçait de belles discussions. Je hochai la tête, acceptant largement sa réponse bien que celle-xi ne contenait pas les détails de ce sentiment qui l'avait poussé à partir. Cela viendrait peut-être à mesure des conversations. Slown me retourna ensuite la question. Ce qui ne manqua pas d'agréablement me surprendre. Je fronçai les sourcils en la regardant avec un léger sourire sur mes lèvres fines. « Qu’est-ce une aubaine, si le seul but est de vivre enclavé dans une société qui ne nous correspond pas ? » Rétorquai-je en un sourire taquin en la citant.

Je voulais protéger les réfugiés. Concentrer ma vie à faire avancer Helion que je voyais comme étant ma mère. Mais celle-ci ne voulait pas me laisser faire avancer les choses. Me laisser apporter ce que j'avais à lui donner. Entre ses murs, je n'avais rien à lui donner. Mais elle ne voulait pas me laisser sortir... Un caprice pourtant loin de s'être concrétisé par une impulsion. Et ce n'était pas faute d'avoir tenter d'insister. « J'étais milicien au dôme. Mais je voulais me sentir utile, faire la différence et m'engager à Reiver. Malheureusement, ça ne s'est jamais fait. Alors j'ai préféré m'en aller plutôt que de supplier. Si Helion ne voulait pas de moi là où je pouvais servir, alors c'est que le dôme ne voulait pas de moi. Dehors j'ai trouvé des personnes qui ont voulu de moi. Comme bien d'autres, j'ai aidé à la construction de ce campement et je n'échangerai pour rien au monde la vie que j'ai aujourd'hui avec celle d'un milicien. » Parfois si... Parfois ça me manquait. Dans certains rêves, certaines lubies. Mais j'étais toujours rattrapé par mes démons. En un sens, ils me protégeaient de moi-même, m'empêchaient de faire une erreur que j'avais de plus en plus l'impression de vouloir commettre.
☾ anesidora

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: ac. Une conjonction organisée - Slohan   Ven 12 Jan - 12:39

Une conjonction organisée
avec @"Slown Erzion"
Je me détournais de l'attention que me portait la nouvelle venue. Je gardais un ton neutre et détaché pour ne pas laisser la mélancolie transparaître. Bien que je ne regrettais pas mes choix, il était plus facile de vivre avec certains, plus difficile de vivre avec d'autres... Mais considérant ce que j'avais gagné en m'éloignant du dôme, je ne pouvais que dire merci. Une fois ma tirade close, j'écoutai ce que Slown souhaitait dire par rapport à ma situation. Bien que j'acceptai son compliment d'un simple hochement de tête, je conservais une certaine humilité. Je n'étais que le coordinateur, ceux qui travaillaient pour moi étaient les réelles acteurs de cette organisation. Bien que j'aurais dû m'y attendre, après un court silence, la question vint à me demander pourquoi j'avais choisi une telle voie. Je portai à mon tour un regard vers la fenêtre vieillissante. Ce n'est pas que je ne voulais pas répondre à la question. Seulement, c'était assez complexe. Même si je pouvais faire des efforts pour la mettre en confiance en me dévoilant, mais il ne fallait pas trop pousser... De toute façon, elle finirait bien par entendre les autres parler pour moi. Ce n'était pas la meilleure chose, absolument pas, mais si un jour futur elle souhaitera en entendre plus et que notre relation se sera développée, peut-être que je m'ouvrirai un peu plus. Pour l'heure, il s'agissait de circonstances bien trop personnelles.

Ratant le coche pour lui répondre sans paraître trop énigmatique, elle enchaîna en changeant de sujet de façon peu subtile. Ce qui ne manqua pas de me faire sourire. Slown paraissait à l'aise et c'était l'essentiel. « Je ne prendrais pas de nouvel arrivant à charge si je n'avais pas de temps à lui accorder. Même si mon retard me fait mentir, ajoutai-je avec un sourire approbateur. Je pense que de part tes connaissances, tu pourrais beaucoup apporter à l'infirmerie : c'est là que l'on envoie les personnes malades ou blessées. Ça n'a rien à voir avec les moyens d'Helion, mais justement, tu pourrais contribuer à son amélioration. » Je l'invitai d'un geste à aller vers la sortie, la suivant de près. « Les personnes qui y travaillent sont très accessibles, je pense que tu pourras facilement t'entendre avec eux. Mais après Steros est aussi l'occasion de changer certaines choses... se découvrir de nouvelles façon d'être utile », déclarai-je pour ne pas qu'elle se sente obligée de faire un métier qu'on lui imposait, glissant en ces mots également l'idée que j'ai pu changer de direction. Ne plus être l'arme mais la tête. Bien que tout chez moi trahissait l'idée que j'étais taillé pour être l'arme et non le cerveau. Mais ça, Slown n'était pas obligée de le savoir. Pour l'heure, ça n'avait aucun intérêt.
☾ anesidora

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: ac. Une conjonction organisée - Slohan   Mar 16 Jan - 14:50

Une conjonction organisée
avec @"Slown Erzion"
La médecine était bien différente à Steros qu'au dôme. Le campement n'était pas fourni en moyens, qu'ils soient humains ou matériels. La plupart des soigneurs étaient des survivants connaissant les secrets des plantes, quelques anciens réfugiés d'Helion qui avaient œuvré au dispensaire ou quelques têtes pensantes qui, malheureusement, n'avaient rien pour faire avancer leurs méthodes. L'infirmerie était un lieu des plus rudimentaires et sans aucun réel moyen d'évoluer technologiquement. Cependant, on faisait avec les moyens du bord et ça semblait suffire, pour le moment. Il fallait apprendre à soigner sans moyens, mais la détermination dont faisait preuve Slown me laissait penser qu'elle ne se laisserait pas décourager par le manque d'installations. Même si je cillai à sa proposition d'étudier les médicaments qu'elle avait ramené du dôme. Malheureusement, nous n'avions rien pour synthétiser et produire ces pilules magiques.

Au sortir du bureau, il fallut quelques secondes à nos yeux pour s'acclimater. Le sien paraissait plus fragile que le mien. En même temps, ça n'avait rien à voir avec la luminosité du dôme... Helion était bien plus terne que l'extérieur qui, à contrario, offrait un panache de couleur si étendu que l'on paraissait redécouvrir chaque teinte. L'optimisme de Slown avait quelque chose de rafraîchissant, même si je gardais silencieusement quelques réserves. Elle vint à évoquer l'idée d'une école. Une école ? Pour quelqu'un venant du dôme, c'était assez étrange. « Des écoles... si déjà au sein d'Helion on ne procède pas comme ça, tu imagines bien que c'est loin d'être en place ici. On ne sait pas plus lire et écrire qu'au dôme, c'est même bien plus rare. Les survivants survivent, ce n'est pas savoir lire qui nourrira leurs enfants. L'apprentissage se fait selon les besoins, les enfants souhaitant aider aux cultures apprennent l'agriculture, ceux qui veulent se battre vont vers les protecteurs et ceux qui veulent soigner vont chercher leur savoir auprès des soigneurs. Tout simplement. » Lui répondis-je sur un ton léger et calme tout en marchant vers l'infirmerie, saluant quelques têtes connues d'un simple signe. « Tu n'es pas dehors depuis longtemps, mais il faut comprendre que personne n'a les moyens de révolutionner notre cadre de vie. Alors ne te décourage pas si jamais tu ne parviens pas à refaire le monde Slown, je suis certain que dans tous les cas, tu auras fait de ton mieux et auras déjà beaucoup apporté. »

J’ignorais si elle avait déjà rencontré Aliam, mais je savais d'expérience que des réfugiés s'étaient laisser mettre en tête cette image de citée parfaite avec tous les moyens nécessaires à assurer notre confort. La réalité était toute autre : la faim était omniprésente, les eaux avaient beau être filtrées, les maladies étaient courantes. Steros n'avait qu'une faible force de production : limitée à celle que l'on pouvait faire de nos propres mains. Pas de machines, pas de moteurs. Des moyens bien maigres pour un campement qui pourtant, n'avait de cesse de s'agrandir. Arriverait un jour où nous serons forcés de nous renfermer. De ne plus accepter tout le monde, un jour où l'égalité ne sera plus possible. Beaucoup de personnes reprochaient à Helion son fonctionnement. Mais parce que beaucoup oubliaient d'où ce dôme venait et n'avaient pas conscience de ce que représentait l'entretien de milliers de personnes quotidiennement. Se rendre compte des réalités brisait parfois des esprits trop fragiles qui ne parvenaient à encaisser cette fatalité. Je ferais tout pour protéger Slown de ce fait.
☾ anesidora

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: ac. Une conjonction organisée - Slohan   Ven 19 Jan - 19:17

Une conjonction organisée
avec @"Slown Erzion"
Mon attention ne se portait pas vraiment sur la démarche de Slown. Nous avions tous nos désagréments. Peut-être était-ce juste sa démarche naturelle. Ça tranchait avec la grâce de son visage mais ça n'avait pas de réelle importance. De toute façon, elle était ici chez elle et en sécurité. Ce qui lui donnera le temps de se remettre ou bien fera de son handicap une simple particularité. Les civils n'avaient à faire face aux dangers de l'extérieur. C'était une règle d'or : aucun civil ne devait sortir du camp sans escorte. Je souris à la réponse de la jeune femme. Une chose sur la quelle Neldrik ne saurait mentir : « tu verras qu'ici, tout se base sur l'entre-aide. L'échange d'un savoir, d'un service. Alors tu sauras apprendre des survivants autant qu'ils sauront apprendre de toi si tu t'intègres. Et je crois que ton intégration ne souffrira d'aucun problème. Tu as tout d'une bonne personne. De ces personnes riches dans leur cœur et leurs valeurs. » Je la regardai avec insistance, sourire sincère aux lèvres. Elle aura égayé ma journée cette Slown.

Nous approchâmes de l'infirmerie, doucement mais sûrement. J'acquiesçai d'un simple signe de tête pour lui apporter cette confirmation. Je poussai la porte d'entrée et au même moment surgit un jeune homme qui souhaitait en sortir, un bandage à la main. Il me salua d'un cordial « Bonjour M. Eight » puis s'arrêta un instant sur le visage de Slown, entre l'intimidation et le mystère. « Bonjour Eris, je te présente Slown Erzion. Elle vient d'arriver. » Il la salua d'un signe de tête avant de s'échapper. Sûrement trop timide pour s'adresser à une tête inconnue. Je haussai les épaules à l'adresse de Slown. « Certains survivants à Steros se comportent de façon... étrange. On a tous des histoires différentes et on note une grande différence entre les survivants venus d'Helion et ceux qui ont toujours été dehors. Eris par exemple, a toujours du mal avec les nouvelles têtes. Sans avoir peur ou se méfier... c'est juste qu'il a toujours vécu seul et Steros lui demande beaucoup d'efforts avec l'agitation ambiante », expliquai-je à Slown tout en avançant dans l'infirmerie. Il y avait un espace d'accueil avec quelques sièges. « As-tu passé les tests de routine ? Avant d'admettre une personne au campement, on fait passer quelques examens bénins. »
☾ anesidora

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: ac. Une conjonction organisée - Slohan   Mar 23 Jan - 2:12

Une conjonction organisée
avec @"Slown Erzion"
Un mélange riche pour avancer d'un même pas. C'était une des belles paroles d'Aliam. Mais ce mélange avait ses avantages comme ses inconvénients. Et même si j'avais quitté depuis une dizaine d'année le corps des protecteurs, je ne pouvais m'empêcher d'intercéder lorsque ces différences causaient plus de tords qu'autre chose. Un réflexe mais aussi un besoin de veiller à l'ordre et au respect de tout un chacun. Ma tolérance était bien plus grande qu'il n'y paraissait. On me voyait souvent comme un homme intransigeant et sans considération. Mais la plupart des gens ne cherchaient à juger les autres que par leurs actes et non les raisons de ceux-ci. Un drame qui n'était que difficilement reprochable. Après tout, pour beaucoup, vivre en communauté n'était pas naturel. Il fallait compter sur l'équilibre des forces, sur l'échange entre survivants et réfugiés. Parfois en forçant la main, d'autres fois en sévissant plus drastiquement.

Se détachant de son observation des locaux, Slown m'expliqua qu'elle n'avait pas eu le temps de les passer ; son arrivée avait été expédiée dans une tente où elle s'était effondré. C'était compréhensible. S'adapter à l'extérieur n'avait rien de reposant. Et pour une personne venant d'Helion, c'était particulièrement éprouvant de ce retrouver dans cette atmosphère étouffante, lourde et pesante. Bien qu'elle semblait être en bonne santé et apte à s'adapter, les tests seraient sans doute également un moyen pour elle de s'assurer que tout va bien. Je lui épargnai les anecdotes déplaisantes sur le sujet, les fois où des personnes s'étaient présentées mais avaient fini par succomber, faute de résistances physiques. C'était le genre de chose qui pouvait vous traumatiser... De voir ces personnes qui s'étaient lancées dehors se faire rattraper par un organisme lattent. Si on parvenait à ne pas s'attacher trop vite aux nouveaux, c'était grâce à ces fois où la nature nous a fait tomber de haut. Où les circonstances se sont acharnées à nous retirer de belles personnes, ou encore lorsque les dites personnes se révélaient être d'une nature incompatible à la vie du camp. Des déceptions qui nous forçaient à nous faire violence pour rester optimistes et persévérer.

En tendant ses bras vers moi, Slown déclara être prête, prévenant qu'elle n'était cependant pas un cadeau. Je lui souris et entourai ses poignets de mes doigts. Doucement, je les joignis l'un et l'autre avant de les baisser. « Une chance pour moi alors, je ne fais pas passer les tests médicaux, tu vas pouvoir être reçue par un autre soigneur. » L'un d'eux passa non loin de nous. Je l'interpellai du regard en laissant échapper les poignets de Slown de mes mains et il s'avança vers nous. « Jorah, Slown vient d'arriver au camp et il faudrait que tu lui fasses passer les contrôles de routine. Je peux te la confier ? » Il porta sa main à sa tête et se gratta les cheveux, d'un air pensif et gêné. « Ça... ouais... c'est possible. Slown, tu n'as qu'à t'asseoir ici, je reviens dans quelques minutes le temps de finir quelque chose. » Il s'éclipsa d'un pas rapide. « Il devrait pas tarder à revenir. C'est un ancien réfugié lui aussi. Il n'était pas médecin mais travaillait au dispensaire », tentai-je de la rassurer. « J'ai quelques affaires dont je dois m'occuper, notamment je dois te dénicher un endroit où t'installer, je te laisse aux bons soins de Jorah. N'hésite pas à parler avec lui et les autres personnes de l'infirmerie. Ça pourrait être bien que tu travailles un peu avec eux. »
☾ anesidora

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Vanka
Admin
avatar


Points : 1295
Crédits : Sigyn / Astra

Face to face
Allégeance : Camp 3
Fonction : dsff
Champ 2 : zd

MessageSujet: Re: ac. Une conjonction organisée - Slohan   Jeu 1 Fév - 12:12

Une conjonction organisée
avec @"Slown Erzion"
C'est avec un sourire gratifiant que la jeune femme m'annonça qu'elle resterait dans les parages afin de s'acclimater à l'environnement. Un secteur où elle passerait sans doute son intégration. Je n'étais peut-être pas la meilleure personne pour l'accompagner, mais elle me verrait assez souvent dans les parages pour me prévenir de quoi que ce soit. Et j'aurais loisir de lui rendre visite quand bon me semblait. C'était important que les binômes puissent être proches l'un de l'autre. Pas forcément dans l'esprit ou dans leur relation en elle-même. Mais que l'on puisse se trouver sans problème et que je puisse, à titre de référent, l'observer sans l'empêcher de faire ce qu'elle souhaite dans le camp. Je n'étais pas le plus invasif des intégrants, ce qui tranche assez avec mon côté sur-protecteur, côté que l'on me reprochait souvent. Mais à perdre ceux qu'on aime, on apprendre à mesurer son attachement envers les autres. Préférant tisser des amitiés sur le long terme plutôt que dans l'intensité de l'action. Même si ce n'était pas une règle à laquelle je me formatais.

Il y avait cette femme... Hécate. Avec qui je n'aurais sans doute jamais dû me montrer aussi proche aussi vite... Non pas que je regrettais cela. Mais disons que je craignais que quelque chose d'autre ne naisse entre nous... Des années que nous nous soutenions mutuellement, que l'on restait proches et soucieux. Cela avait pour résultat de me rendre malade dès lors que je la savais prête à sortir. Je ne voulais pas cumuler ces poids que je m'infligeais. Elle n'en était pas un, ni Thaya ni les autres à qui je tenais. Mais lorsque comme moi on en venait vite à se faire une montagne d'une taupinière, alors tout prenait rapidement des proportions qu'il fallait apprendre à mesurer.

Laissant de côté ces réflexions sur mes rapports avec les autres, j'écoutai les derniers mots de Slown avec un air dubitatif. Ne doute jamais de toi ? Je lui souris d'un rictus quelque peu dérouté, ne voyant pas pourquoi elle pouvait venir à croire que j'observais le moindre doute sur moi-même. « N'hésite pas à me demander si tu as besoin de quoi que ce soit, que ce soit important ou non, je suis là pour ça. On se retrouve plus tard, Slown », dis-je en prenant congé d'un signe de main avant de retourner à mes affaires.
☾ anesidora

_________________
no more timeTo be waiting for
light to come

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saom-ad.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ac. Une conjonction organisée - Slohan   

Revenir en haut Aller en bas
 
ac. Une conjonction organisée - Slohan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journée détente organisée par l'association Art Présent
» Faire une récapitulatif organisé de la partie suggestion a étudié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saom AD :: RP :: Zorhan-
Sauter vers: