Plus que jamais seul, plus que jamais desenchanté, me voilà à errer,
Dans l'attente du linceul. Désolé ma bien-aimée, sauras-tu me pardonner ?